Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Fibrillation auriculaire aux urgences dans l'Interrégion Est : à partir de l'étude ACFA

Résumé : La Fibrillation Atriale (FA) est le trouble du rythme cardiaque le plus fréquent, en particulier chez l'adulte âgé et il représente 1% des consultations aux urgences. Alors que le diagnostic est rapidement obtenu par la lecture du tracé ECG, sa prise en charge, tant en termes de stratégie thérapeutique, que de choix de filière de soins, est complexe, ceci malgré des recommandations spécifiques éditées par la Société Française de Médecine d'Urgence en 2015 et par la Société Européenne de Cardiologie en 2016. Les stratégies à mettre en oeuvre au SAU en France doivent être précisées. L'objectif de l'étude était de décrire la prise en charge diagnostique et thérapeutique de la FA chez les patients admis aux urgences dans l'interrégion Est, en quantifiant à 3 mois de leur passage au SAU l'incidence : de la FA, des accidents hémorragiques, des évènements cardiovasculaires, ainsi que de la mortalité. Pour cette thèse, une étude observationnelle, descriptive, transversale et multicentrique(33 centres) a été menée du 1er octobre 2018 au 30 novembre 2018. Au total, 1297 patients ont été inclus dans l'étude ACFA, elle-même divisée en deux cohortes : une cohorte « interrégion Est » (149 personnes) versus une cohorte « hors interrégion Est » (1148 personnes). Si les caractéristiques socio-démographiques des patients entre les deux cohortes ne divergent pas outre mesure, la mortalité à 3 mois, quant à elle, semble plus élevée dans l'interrégion Est (27.50% VS 20.86% hors interrégion Est avec p=0.1227). Un retour en rythme sinusal à 3 mois a été constaté pour seulement 22.50% des patients de l'interrégion Est (VS 31.50% hors interrégion Est (p =0.0563)). Le nombre d'évènements hémorragiques à 3 mois était sensiblement le même (1.67% pour l'interrégion Est VS 1.21% hors interrégion Est). Quant aux accidents cardiovasculaires à 3 mois, ils représentaient 2.94% des évènements indésirables pour l'interrégion Est (VS 3.52% hors interrégion Est (p=1)). Seulement 52.50% des patients de l'interrégion Est étaient sous anticoagulants à 3 mois. Les décisions en matière de contrôle du rythme et de la fréquence cardiaques dans l'interrégion Est semblent être en accord avec les recommandations actuelles (69.23% des patients ont reçu au SAU un traitement ralentisseur cardiaque et 46.15% une cardioversion médicamenteuse). Ces différentes observations sous-entendent que des progrès sont encore à effectuer dans la prise en charge de la FA en France et notamment dans l'interrégion Est. En outre, d'après la littérature, il paraitrait faisable et sûr, pour une sélection de patients, d'accéder à une prise en charge ambulatoire de la FA au SAU (avec plus de 90% de réussite initiale de retour en rythme sinusal, dont seulement 3 à 17% de récidive) ; ceci pouvant potentiellement réduire de manière considérable les hospitalisations et accélérer les soins des Structures d'Urgences.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-03298377
Contributor : Thèses d'Exercice Ul <>
Submitted on : Friday, July 23, 2021 - 3:32:13 PM
Last modification on : Saturday, July 24, 2021 - 3:40:00 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03298377, version 1

Citation

Chloé Kollmann. Fibrillation auriculaire aux urgences dans l'Interrégion Est : à partir de l'étude ACFA. Sciences pharmaceutiques. 2019. ⟨hal-03298377⟩

Share

Metrics

Record views

3