Evaluation de l'état des connaissances des détenus du Centre de détention de Toul à propos du VIH/sida et des hépatites B et C - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Knowledge assessment about HIV/AIDS and Hepatitis of detainees from the Toul Detention Center

Evaluation de l'état des connaissances des détenus du Centre de détention de Toul à propos du VIH/sida et des hépatites B et C

Abstract

CONTEXTE : Les prisons françaises sont des lieux à forte prévalence du VIH/Sida et des hépatites virales. La surpopulation carcérale, elle-même surreprésentée par des catégories socioprofessionnelles démunies ayant un niveau éducatif peu élevé et l'existence de pratiques à risques au sein des établissements font du milieu carcéral un lieu à haut risque de transmission virale. OBJECTIF: Il était d'évaluer l'état des connaissances des détenus du Centre de Détention de Toul à propos du VIH/Sida et des hépatites B et C. MÉTHODES : Il s'agissait d'une étude unicentrique, descriptive, quantitative et transversale qui a été réalisée à partir d'un questionnaire individuel, anonyme et auto-administré. Ce dernier explorait les connaissances sur les modes de transmission, et les possibilités de prévention et de traitement de ces maladies. RÉSULTATS : Au total, l'analyse a été réalisée sur 135 questionnaires, soit un taux de 33,75%. L'échantillon se composait exclusivement d'individus de sexe masculin tous âgés de plus de 18 ans. Les modes de transmission du VIH/Sida et des hépatites B et C étaient mal connus des participants puisque, respectivement, les taux de bonnes réponses étaient de 64,07%, 50,19% et 51,11%. La possibilité de recourir à une vaccination pour se protéger de l'hépatite B était connue de seulement un détenu sur deux (53,33%) et seul un détenu sur cinq (20%) savait qu'aucun vaccin n'était encore disponible pour prévenir l'hépatite C. Ils étaient encore 45,93% à croire à l'existence d'un traitement pour guérir l'hépatite B et une petite minorité (43,7%) à connaitre l'existence d'un traitement pour guérir l'hépatite C. Enfin, la majorité des répondants (67,41%) estimait à juste titre qu'il n'existait pas de traitement pour guérir du VIH/SIDA et pour 71,11%, aucun vaccin n'était encore disponible. Le calcul de moyenne des scores de connaissances obtenu pour chaque virus était de 10,35/15 pour le VIH, et de respectivement 7,5/15 et 7,7/15 pour les hépatites B et C. Que ce soit pour le VIH/Sida (p=0,00056) ou les hépatites B (p=0,01142) et C (p=0,0040), l'existence d'un lien statistiquement significatif (p < 0,05) entre le niveau d'étude des répondants et leurs connaissances vis à vis de ces maladies a été démontrée. En revanche, aucune association statistiquement significative (p > 0,05) entre l'âge des participants et leurs connaissances n'a été mise en évidence. CONCLUSION : Les connaissances des détenus du CDT sur le VIH/Sida et les hépatites B et C sont insuffisantes et justifient un renforcement de la sensibilisation, l'information et l'éducation des détenus sur ces maladies afin d'en réduire le risque de transmission.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2019_LEMOY_PERRINE.pdf (2.07 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03298553 , version 1 (23-07-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03298553 , version 1

Cite

Perrine Lemoy. Evaluation de l'état des connaissances des détenus du Centre de détention de Toul à propos du VIH/sida et des hépatites B et C. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨hal-03298553⟩
121 View
34 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More