Skip to Main content Skip to Navigation
Book section

L’image du malade, une protection pénale bien portante ?

Résumé : Dès lors que des êtres humains s'observent, se montrent ou se touchent, il est question de pudeur. Ni les machines, ni les animaux n’ont de pudeur, laquelle est le produit d’une conscience. La pudeur est un sentiment, une gêne, une timidité, qui est liée au dévoilement du corps. Forcément subjective, la pudeur varie selon les individus, les situations et les contextes. Toutefois, la plupart des actes diagnostics et de nombreux traitements sont susceptibles de mettre à mal la pudeur des patients. Ainsi par exemple, les différentes techniques d’examen clinique, l’inspection, l’auscultation, la palpation et la percussion supposent une observation attentive et détaillée du corps du patient totalement ou partiellement nu. Cet ouvrage étudie autant la pudeur du soigné, dont le corps est au cœur de la logique du soin, que la pudeur du soignant, laquelle peut également être heurtée par l’ensemble des manifestations corporelles qui lui sont perceptibles. « La pudeur sied bien à tout le monde; mais il faut savoir la vaincre et jamais la perdre. » (Montesquieu)
Document type :
Book section
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-03346276
Contributor : OUSMANE MAIGA Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, September 16, 2021 - 11:21:23 AM
Last modification on : Friday, September 2, 2022 - 10:48:42 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03346276, version 1

Citation

Leonhard Julie, Bruno Py. L’image du malade, une protection pénale bien portante ?. La pudeur et le soin (2e édition, revue et augmentée), Presses universitaires de Nancy - Editions Universitaires de Lorraine, CollectionSanté, qualité de vie et handicap, pp.91-112, 2019, 2814305492. ⟨hal-03346276⟩

Share

Metrics

Record views

22