Etude comparative des dépôts organiques et bactériens initiaux formés sur des matériaux en contact avec l'eau potable - Université de Lorraine Access content directly
Conference Papers Year : 2019

Etude comparative des dépôts organiques et bactériens initiaux formés sur des matériaux en contact avec l'eau potable

Abstract

L'adhésion bactérienne résulte de processus complexes entre les deux partenaires que sont le microorganisme d’une part et la surface d’autre part. L’accumulation très rapide (quelques heures) de matières organiques et de microorganismes sur des surfaces en contact avec l’eau a été décrite depuis les années 1970. Le dépôt ainsi formé est souvent considéré comme une étape critique dans l’initiation du biofilm. Cette accumulation résulte d’interactions complexe, notamment physicochimiques tels que la balance hydrophile-hydrophobe des surfaces, la rugosité de la surface, sa microtopographie et sa rigidité. Mais actuellement, aucune loi universelle n'existe pour prédire le comportement et la formation d'un biofilm, la difficulté état encore aujourd’hui de connaitre et comprendre les interactions entre ces propriétés. Parce que cette accumulation microbienne sur des surfaces est synonyme de troubles presque exclusivement associés à des effets négatifs (prolifération, réservoir microbien y compris d’agent pathogènes, corrosion, colmatage...), les stratégies anti-adhésion et anti-biofilm sont en plein essor. Définir un matériau dont les caractéristiques physicochimiques interdiraient ou limiteraient la formation de biofilms, ou permettraient un nettoyage facile de sa surface, représente aujourd'hui un véritable défi dans de nombreux secteurs industriels (distribution d'eau potable, milieu hospitalier, industries nécessitant des eaux ultra-pures, agroalimentaire ...). Dans ce contexte, nous avons mené une étude visant d’une part à caractériser l'accumulation précoce de dépôts organiques et de bactéries pionnières sur plusieurs matériaux polymériques commerciaux, et d’autre part à évaluer l’effet de trois conditions de vieillissement (eau à 70°C ; eau à 70°C + ClO2 ; eau à 70°C + HOCl ; durée : 6000 heures) de ces matériaux sur leurs propriétés de surface et sur la colonisation bactérienne précoce par rapport aux surfaces natives. A ce stade de l’étude, nous montrons une hiérarchisation des matériaux selon leur hydrophobie, une modification rapide de leurs propriétés de surface (24h) suite à leur immersion dans l’eau potable révélant un dépôt de macromolécules. Le vieillissement quant à lui a généré des altérations chimiques et mécaniques de certains des matériaux testés. Des changements des propriétés de surface ont également été quantifiés suite aux vieillissements mais leur capacité d’adhésion précoce (24-72h) est restée comparable à celle des matériaux non vieillis.
No file

Dates and versions

hal-03749192 , version 1 (22-09-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03749192 , version 1

Cite

Anaïs Keraval, Gregory Francius, Laurence Mathieu. Etude comparative des dépôts organiques et bactériens initiaux formés sur des matériaux en contact avec l'eau potable. Journée Technique Hydreos Dépots et Biofilms, Sep 2019, Nancy, France. ⟨hal-03749192⟩
24 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More