Matériaux antibiofilm innovant dans le contexte des eaux potables - Université de Lorraine Access content directly
Conference Papers Year : 2017

Matériaux antibiofilm innovant dans le contexte des eaux potables

Abstract

L’adhésion et la croissance de microorganismes à la surface des matériaux utilisés en distribution d’eau impactent les caractéristiques microbiologiques des eaux distribuées (nombre élevé de bactéries saprophytes indigènes), favorisent le développement de certains pathogènes (Legionella), disqualifient l’usage direct de ces eaux dans de nombreux secteurs (agro-alimentaire, médicament, cosmétiques, milieu hospitalier, industrie électronique, …), et imposent souvent la nécessité d’un traitement supplémentaire au point d’usage. Plusieurs stratégies sont développées pour maîtriser ces problèmes parmi lesquels l’usage de matériaux limitant l’adhésion bactérienne. La mise au point de tels matériaux se heurte à plusieurs difficultés d’une part celles associées à un cahier des charges exigeant imposé par le distributeurs d’eau (durabilité, non toxicité, etc.), et d’autre part celles résultant d’une méconnaissance des caractéristiques physico-chimiques des microorganismes véhiculés par les eaux. Ainsi les bactéries se comportent comme des colloïdes mous mais leurs caractéristiques (hydrophile/hydrophobe, distribution des charges négatives) sont très mal définies in situ (i.e. sans subculture en laboratoire). La présentation analysera quelques-uns de ces différents problèmes ainsi qu’un travail conduit dans le cadre d’un projet R&D (SIRENAplus). Les critères d’évaluation des nouveaux matériaux retenus dans ce projet étaient triples : limitation du film conditionnant (par référence aux premières molécules organiques qui se déposent sur un matériau immergé dans l’eau), faible adhésion bactérienne, et facilité de nettoyage par les moyens traditionnels associant flush hydrodynamique et application d’oxydant chloré. Les solutions retenues montrent un gain sensible sur les deux premiers critères et une nettoyabilité importante et inattendue. De ce travail, le critère nettoyabilité - à l’égal d’un effet anti-adhésion - apparait comme essentiel dans la définition de nouveaux matériaux utilisables dans le domaine de l’eau, et participe au design de nouvelles surfaces.
No file

Dates and versions

hal-03749724 , version 1 (22-09-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03749724 , version 1

Cite

L Mathieu. Matériaux antibiofilm innovant dans le contexte des eaux potables. CEFRACOR, Nov 2017, Nancy, France. ⟨hal-03749724⟩
17 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More