Valeur prédictive de biomarqueurs innovants dans la survenue de thromboses au cours du syndrome des anticorps anti-phospholipides - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Predictive value of innovative biomarkers in the occurrence of thrombosis during antiphospholipid syndrome

Valeur prédictive de biomarqueurs innovants dans la survenue de thromboses au cours du syndrome des anticorps anti-phospholipides

Camille Rigaux
  • Function : Author
  • PersonId : 1171969
  • IdRef : 258446293

Abstract

Le syndrome des anticorps anti-phospholipides (SAPL) est une thrombophilie auto-immune acquise fréquente responsable de manifestations thrombotiques et obstétricales en présence d’anticorps anti-phospholipides (APL). L’évolution clinique au cours du temps est variable. L’enjeu majeur de la prise en charge est la prévention de la récidive thrombotique qui peut survenir chez certains patients même en présence d’un traitement antithrombotique bien conduit. L’objectif principal de notre étude était de rechercher de nouveaux facteurs de risque (cliniques et/ou biologiques) de survenue d’évènements thrombotiques, obstétricaux ou de décès au cours du SAPL, et plus particulièrement d’étudier la relation entre sTREM-1 et la survenue des thromboses. Nous avons réalisé une étude de cohorte prospective multicentrique en reprenant la base de données de l’étude TAC(I)T. Les patients devaient avoir des anticorps anti-phospholipides confirmés sur au moins deux tests à 12 semaines d’intervalle ou un lupus érythémateux systémique (LES). Cent trente-sept patients ont été inclus. Les femmes représentaient 78,1% de la population de l’étude. Soixante et un patients avaient un antécédent de thrombose (44,5%), 31 patients ont présenté au moins un évènement thrombotique (23,0%), 8 patientes ont présenté au moins un évènement obstétrical (7,5%). Les variables significativement associées à la survenue d’un évènement étaient l’hypertension artérielle (HR= 4,642, [2,436-8,846], p<0,0001) et la détection des antiβ2GpI domaine I par Quanta flash (HR =1,003, [1,001-1,004], p = 0,0004). La relation entre sTREM-1 et la survenue de thromboses n’était pas significative. Ces résultats confirment l’importance de facteurs de risque connus comme l’HTA ainsi que le rôle des anticorps antiβ2GpI domaine I dans la pathogénie du SAPL. La mesure des anticorps par chimiluminescence pourrait être une technique complémentaire aux tests ELISA afin d’améliorer la concordance des résultats et faciliter la prise en charge diagnostique et thérapeutique des patients.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2020_RIGAUX_CAMILLE.pdf (1.77 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03805716 , version 1 (10-01-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03805716 , version 1

Cite

Camille Rigaux. Valeur prédictive de biomarqueurs innovants dans la survenue de thromboses au cours du syndrome des anticorps anti-phospholipides. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨hal-03805716⟩
17 View
27 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More