Perceptions des infirmières et aides soignantes concernant les 11 vaccinations obligatoires - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Perceptions of nurses and caregivers regarding 11 compulsory vaccinations

Perceptions des infirmières et aides soignantes concernant les 11 vaccinations obligatoires

Camille Le Bihan
  • Function : Author
  • PersonId : 1172061
  • IdRef : 256157057

Abstract

POSITION DU PROBLEME : Depuis le 1er janvier 2018, onze vaccins sont obligatoires chez les enfants nés après cette date. Cette décision a été prise suite à une couverture vaccinale insuffisante en France. Les infirmières se voient attribuer de plus en plus de compétences dans le domaine de la santé dont celle des vaccins. Cependant, on ne connait pas assez bien leurs perceptions vis-à-vis de ceux-ci. L’objectif de cette thèse était d’étudier la perception de l’obligation vaccinale chez les infirmières et les aides-soignantes et de les comparer à celle des parents des jeunes enfants appariés à partir de l’étude PERCEVAC en 2019. MÉTHODES : Une enquête quantitative transversale d’opinion a été réalisée par autoquestionnaire. La population étudiée était celles des infirmières et des aides-soignantes hospitalières. Nous avons recueilli 261 questionnaires. La population a été appariée à celle des parents des jeunes enfants ayant répondu au même questionnaire. Des analyses ont été effectués à l’aide du test exact de Fisher. RÉSULTATS : Les soignants sont significativement plus convaincus que les parents appariés sur l’efficacité des 11 vaccinations obligatoire (92,8% vs 81,3%, p= 0,0007). Au total, 87,6% des soignants émettaient un avis globalement favorable vis-à-vis de l’obligation vaccinale contre 75,7% chez les parents appariés. Quatre vaccins ont été analysés plus particulièrement, le vaccin contre l’hépatite B reste toujours très craint avec 22% d’avis défavorable, 7,1% pour le méningocoque C, 5,6% pour la rougeole et 4,6% pour la coqueluche. Le niveau de confiance des soignants vis-à-vis de la vaccination était de 7,2/10 sur une échelle visuelle analogique allant de 0 à 10 : le 0 correspondant à « je n’ai pas du tout confiance » et le 10 « j’ai totalement confiance ». CONCLUSION : Le niveau de confiance est plus élevé chez les infirmières que chez les parents de jeunes enfants, confirmant l’hypothèse de l’étude PERCEVAC : l’adhésion aux vaccins est liée à une meilleure connaissance. Les infirmières sont majoritairement favorables à l’extension de l’obligation vaccinale malgré la persistance des craintes vis-à-vis des effets indésirables.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2020_LE_BIHAN_CAMILLE.pdf (1.51 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03805932 , version 1 (07-10-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03805932 , version 1

Cite

Camille Le Bihan. Perceptions des infirmières et aides soignantes concernant les 11 vaccinations obligatoires. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨hal-03805932⟩
13 View
21 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More