Etude de la relation thérapeutique dans le cadre du programme Lidcombe, auprès d’enfants d’âge préscolaire qui bégaient - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Etude de la relation thérapeutique dans le cadre du programme Lidcombe, auprès d’enfants d’âge préscolaire qui bégaient

Margot Guimbard
  • Function : Author
  • PersonId : 1193341
  • IdRef : 238142167

Abstract

The Lidcombe program is an Australian therapy, developed to treat the stuttering of the preschool child. This method, based on cognitive-behavioral therapies, invites the therapist to train the parents, who are therefore fully involved in their child’s treatment. Everyone’s role is thus redistributed. For this reason, our purpose was to explore the issue of the therapeutic relationship established between parents and the speech-language pathologist during this program. For that, we interviewed professionals practicing the method and parents of children whose stuttering had been treated by this approach. According to our results, the therapeutic relationship would tend to occupy a central place in the course of treatment, while having peculiarities, specific to the program, close to therapeutic alliance. However, parents and therapists do not generally seem to be bothered by the new positioning assigned by the method. Thus, our work seems to support the need for more detailed studies of the therapeutic relationship, including one questioning the impact of the therapeutic relationship on the efficacy of parents in the administration of treatment
Le programme Lidcombe est une thérapie d’origine australienne, dédiée à la prise en charge du bégaiement de l’enfant d’âge préscolaire. Cette méthode, héritée des thérapies cognitocomportementales, invite le thérapeute à former les parents qui participent alors pleinement à la prise en charge de leur enfant. Les rôles de chacun sont donc redistribués. Pour cette raison, nous avions pour objectif de nous pencher sur la question de la relation thérapeutique établie entre les parents et l’orthophoniste lors de ce programme. Pour cela, nous avons interrogé d’une part des professionnels pratiquant la méthode et, d’autre part, des parents d’enfants dont le bégaiement avait été pris en charge grâce à cette même approche. Selon nos résultats, la relation thérapeutique aurait tendance à occuper une place centrale dans le déroulement du traitement, tout en possédant des spécificités, inhérentes au programme, relevant de l’alliance thérapeutique. Cependant, les parents comme les thérapeutes ne semblent globalement pas gênés par le positionnement nouveau qui leur est attribué. Ainsi, notre travail semble appuyer la nécessité d’étudier la notion de relation thérapeutique plus en détails, notamment au travers d’une étude questionnant l’impact de la relation thérapeutique sur l’efficacité des parents dans l’administration du traitement.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_MORT_2019_GUIMBARD_MARGOT.pdf (2.43 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03870237 , version 1 (24-11-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03870237 , version 1

Cite

Margot Guimbard. Etude de la relation thérapeutique dans le cadre du programme Lidcombe, auprès d’enfants d’âge préscolaire qui bégaient. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨hal-03870237⟩
61 View
118 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More