L’articulation logico-langagière dans le vieillissement cognitif normal - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2016

L’articulation logico-langagière dans le vieillissement cognitif normal

Anne-Lise Fournier
  • Function : Author
  • PersonId : 1193389
  • IdRef : 196763444

Abstract

Litterature emphasizes the major link between logical reasoning and speech capacities for children and elderly people. This essay questions the interest of training logical processes in order to improve language abilities within normal cognitive aging. We assumed that a one-to-one work (during thirty sessions) aimed at improving logicial reasoning abilities could have a positive impact on speech capacities. In order to verify this assumption we analysed the evolution of speech capacities and logical reasoning of four subjects from a retirement home. We indeed tested these four people with the following tests : TCS, TLE and ERLA before and after the 30-one-to-one-sessions protocol. Given the smallness of this sample, the results of this study cannot be held for scientifically true. Yet qualitative and quantitative analysis enabled to confirm the hypothesis : a cognitive stimulation aimed at logical reasoning abilities does improve speech capacities. Thus those four people now show a more precise and informative speech and a more agile thinking. They set up facilitating strategies and are more likely to justify their actions and to act retroactively. Our essay highlights the importance of speech therapy for aging people in retirement homes. The speech therapy, whose role has slowly become more of a preventive kind, can bring tools and allow better care for preserving (and even improving) langage capacities of aging people without major neurocognitive trouble.
La littérature met en avant l’importance du lien entre le raisonnement logique et les capacités langagières chez l’enfant et chez la personne âgée. Ce mémoire étudie l’intérêt d’un travail sur les processus logiques pour améliorer les conduites langagières dans le cadre du vieillissement sans trouble cognitif. Nous avons postulé qu’un travail individuel de trente séances axé sur la prise en charge des fonctions logiques pourrait avoir un impact positif sur les capacités langagières. Pour vérifier cette hypothèse, nous avons analysé l’évolution de quatre résidentes d’EHPAD, au niveau de leur raisonnement logique et de leurs capacités langagières. Nous avons testé ces personnes à l’aide des tests suivants : Test de Compréhension Syntaxique, Test de Langage Elaboré et Exploration du Raisonnement et du Langage Associé, avant et après la mise en place d’un protocole individualisé. Compte tenu de ce faible échantillon les résultats ne peuvent être généralisés. Cependant l’analyse qualitative et quantitative permet de valider l’hypothèse : une stimulation cognitive axée sur les capacités de raisonnement logique améliore les capacités langagières. En effet ces personnes présentent un discours plus précis et informatif, une pensée plus mobile ; elles mettent en place des stratégies facilitatrices et sont plus en mesure de se justifier et de rétroagir. Ce travail de recherche met en lumière l’importance de la prise en charge orthophonique auprès de personnes âgées au sein de structures d’accueil. L’orthophonie, qui se tourne de plus en plus vers un rôle de prévention, peut apporter des outils et proposer un accompagnement au niveau de la préservation, voire de l’amélioration, du langage chez les personnes âgées sans trouble neurocognitif majeur.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_MORT_2016_FOURNIER_ANNE_LISE_LEVREY_LUCIE.pdf (2.28 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03870290 , version 1 (24-11-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03870290 , version 1

Cite

Anne-Lise Fournier, Lucie Leuvrey. L’articulation logico-langagière dans le vieillissement cognitif normal. Médecine humaine et pathologie. 2016. ⟨hal-03870290⟩
33 View
12 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More