Observance des méthodes et analyse des comportements contraceptifs pré et post IVG, auprès des patientes de la maternité régionale de Nancy, entre le 1er octobre 2016 et le 28 février 2017 - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2017

Observance des méthodes et analyse des comportements contraceptifs pré et post IVG, auprès des patientes de la maternité régionale de Nancy, entre le 1er octobre 2016 et le 28 février 2017

Chloé Schoub-Thiéblemont
  • Function : Author
  • PersonId : 1193434
  • IdRef : 220981345

Abstract

Contexte : Depuis plusieurs années, en France, le nombre d’interruptions volontaires de grossesse (IVG) est stable, malgré l’usage largement répandu de divers moyens de contraception, et la maitrise de la fécondité qu’ils permettent aux femmes. Objectifs : Nous avons effectué un état des lieux des comportements contraceptifs et de l’observance des méthodes avant puis après une IVG, et nous avons notamment analysé les défauts d’usage et la prévalence des méthodes utilisées. Méthodes : Il s’agit d’une étude observationnelle, descriptive et analytique, réalisée entre le 1er octobre 2016 et le 28 février 2017 à la maternité régionale universitaire de Nancy. Les 70 patientes inclues dans notre cohorte avaient réalisé une IVG, médicamenteuse ou chirurgicale, ou effectué leur consultation de contrôle post-IVG à la maternité, au cours de cette période. Le recueil des données s’est effectué par le biais de questionnaires qui avaient été distribués aux patientes, et dont l’analyse reposait sur de multiples variances. Résultats : En pré-IVG, la pilule était majoritairement utilisée, suivie par l’emploi du préservatif masculin. Près d’un quart des patientes n’utilisait pas de moyen de contraception et l’usage de dispositifs intra-utérin (DIU) et d’implants était mineur. La quasi intégralité de notre cohorte avait commis des erreurs contraceptives durant les 3 derniers mois pré-IVG, et une part importante de notre population avait changé ou interrompu sa contraception au cours des 6 derniers mois. En post-IVG, l’usage de DIU ou d’implants augmentait nettement avec la moitié de notre cohorte qui les employait, suivi de près par l’utilisation de la pilule. L’absence de contraception ne concernait plus que 4 patientes, et l’usage du préservatif reculait considérablement. Conclusion : Les erreurs contraceptives se révèlent nombreuses avant l’avortement, et les comportements contraceptifs sont différents selon qu’ils soient analysés en pré ou post-IVG. Les prescriptions post-IVG favorisent les méthodes réversibles de longue durée d’action et semblentdavantage adaptées au mode de vie et à la sexualité des femmes, ou du couple.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_MESF_2017_SCHOUB_THIEBLEMONT_CHLOE.pdf (689.21 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03870345 , version 1 (24-11-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03870345 , version 1

Cite

Chloé Schoub-Thiéblemont. Observance des méthodes et analyse des comportements contraceptifs pré et post IVG, auprès des patientes de la maternité régionale de Nancy, entre le 1er octobre 2016 et le 28 février 2017. Médecine humaine et pathologie. 2017. ⟨hal-03870345⟩
10 View
21 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More