La prévalence des différentes méthodes contraceptives en post-IVG immédiat et ses facteurs de variabilité : étude portant sur 231 cas d’IVG réalisées dans deux centres d’orthogénie du CHR Metz-Thionville en Moselle du 15 janvier 2018 au 28 février 2018 - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2018

La prévalence des différentes méthodes contraceptives en post-IVG immédiat et ses facteurs de variabilité : étude portant sur 231 cas d’IVG réalisées dans deux centres d’orthogénie du CHR Metz-Thionville en Moselle du 15 janvier 2018 au 28 février 2018

Malika Bour
  • Function : Author
  • PersonId : 1193486
  • IdRef : 235814032

Abstract

ABSTRACT : In France, there is what is called "the French paradox", the French are the largest consumers of contraceptives in Europe, but it is also the country that has the highest rate of abortion. In addition, iterative abortions that continue to increase are a real public health issue. It is important to act effectively in postabortion, at the level of contraception. One can wonder about the existence of such a high number of abortions today while contraceptive methods are numerous, reliable and available. METHOD : The main objective of this study is to describe the prevalence of the different contraceptive methods that are planned to patients immediately after abortion. The secondary objective is to see if there is a a difference in the predicted of long-acting reversible contraception CLAR rate and posed according to different variables. This is an epidemiological, multicentric study by anonymized questionnaires given to users and professionals prescribing immediate post-abortion contraception. The population consists of 231 patients performing an abortion in the orthogeny centers of the Metz-Thionville CHR. RESULTS : The pill represents 51.1% (118) of the contraceptives planned in immediate post-abortion. CLAR represent only 22.9 (53) of planned contraceptives. There is a statistically significant difference in CLAR predicted or posed for variables : patient’s age, level of understanding of the patient, year of graduation of the prescribing professional. CONCLUSION : More studies are needed, especially at all Moselle orthogeny centers to try to understand the limitations of the CLAR use.
INTRODUCTION : En France, il y a ce qu’on appel « le paradoxe Français », les français sont les plus gros consommateurs de contraceptifs en Europe, mais c’est également ceux qui ont le taux d’IVG le plus élevé. De plus, les IVG itératives qui ne cessent d’augmenter sont un réel problème de santé publique. Il est important d’agir de manière efficace en post-IVG immédiat, au niveau de la contraception. On peut s’interroger sur l’existence d’un nombre aussi élevé d’IVG de nos jours alors que les méthodes contraceptives sont nombreuses, fiables et disponibles. MÉTHODE : L’objectif principal de cette étude est de décrire la prévalence des différentes méthodes contraceptives prévues aux patientes en post-IVG immédiat. L’objectif secondaire est de voir s’il existe une différence du taux de CLAR prévue et posée selon différentes variables. Il s’agit d’une étude épidémiologique, multicentrique par questionnaire anonymes administrés auprès des usagères et des professionnels prescripteurs de la contraception en post-IVG immédiat. La population est constituée de 231 patientes réalisant une IVG dans les centres d’orthogénie du CHR Metz-Thionville. RÉSULTATS : La pilule représente 51,1% (118) des contraceptifs prévue en post-IVG immédiat. Les CLAR représente seulement 22,9 (53) des contraceptifs prévue. On observe une différence statistiquement significative de CLAR prévu ou posé pour les variables : Âge de la patiente, niveau de compréhension de la patiente, l’année d’obtention du diplôme du professionnel prescripteur de la contraception. CONCLUSION : D’autres études sont nécessaires, notamment auprès de tous les centres d’orthogénie de Moselle pour essayer de comprendre les freins à l’utilisation de CLAR.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_MESF_2018_BOUR_MALIKA.pdf (1.35 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03870407 , version 1 (24-11-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03870407 , version 1

Cite

Malika Bour. La prévalence des différentes méthodes contraceptives en post-IVG immédiat et ses facteurs de variabilité : étude portant sur 231 cas d’IVG réalisées dans deux centres d’orthogénie du CHR Metz-Thionville en Moselle du 15 janvier 2018 au 28 février 2018. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨hal-03870407⟩
21 View
14 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More