Étude des pratiques de l’IVG médicamenteuse : enquête chez les sages-femmes exerçant en CPEF et en établissement de santé en Lorraine - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Étude des pratiques de l’IVG médicamenteuse : enquête chez les sages-femmes exerçant en CPEF et en établissement de santé en Lorraine

Juliette Gimbert
  • Function : Author
  • PersonId : 1193512
  • IdRef : 240948874

Abstract

L’accès à l’IVG est un droit fondamental. En France, depuis sa légalisation en 1975, différentes lois ont permis de l’améliorer, notamment récemment avec la loi de modernisation de notre système de santé en 2016, qui a étendu sa pratique aux sagesfemmes. Cependant, elles sont encore peu nombreuses à se former et à la pratiquer, et ce, même en centres hospitaliers et CPEF. OBJECTIFS — Déterminer les conditions de pratique de l’IVG médicamenteuse par les sages-femmes dans les CPEF et les centres hospitaliers en région Lorraine. MATÉRIEL ET MÉTHODE — Une étude descriptive observationnelle transversale multicentrique a été réalisée par questionnaire. RÉSULTATS — Sur les 63 questionnaires analysés, 31,25% des sages-femmes avaient bénéficié d’une formation théorique à l’IVG médicamenteuse. La moitié avait bénéficié d’un stage pratique ou ce stage était en cours, et toutes celles ayant fini le stage (n=9) avaient réalisé des IVG. Pratiquement toutes utilisaient les guides IVG fournis par le gouvernement. Aucune sage-femme n’a trouvé le relai avec les médecins et l’accès à l’imagerie difficile. Les deux tiers (n=14) des sages-femmes travaillant en CPEF ont déclaré travailler dans un CPEF ayant une activité d’orthogénie dont la moitié dans un CPEF ne valorisant pas financièrement les actes d’orthogénie. CONCLUSION — La pratique de l’IVG médicamenteuse par les sages-femmes est globalement bien mise en place parmi les sages-femmes formées. La formation et l’existence des guides IVG les aident notablement dans leur pratique. Cependant, dans les CPEF, l’absence de valorisation des actes d’orthogénie peut être un frein à la pratique de l’IVG par les sages-femmes.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_MESF_2019_GIMBERT_JULIETTE.pdf (414.8 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03870437 , version 1 (24-11-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03870437 , version 1

Cite

Juliette Gimbert. Étude des pratiques de l’IVG médicamenteuse : enquête chez les sages-femmes exerçant en CPEF et en établissement de santé en Lorraine. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨hal-03870437⟩
45 View
113 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More