L’ arthrodèse scapho-trapézo-trapézoïdienne dans le traitement chirurgical de l’arthrose isolée : résultats d’une série au recul moyen de 8 ans - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2020

L’ arthrodèse scapho-trapézo-trapézoïdienne dans le traitement chirurgical de l’arthrose isolée : résultats d’une série au recul moyen de 8 ans

Martin Cholley Roulleau
  • Function : Author
  • PersonId : 1240409
  • IdRef : 264431537

Abstract

INTRODUCTION : L’objectif de cette étude rétrospective était de rapporter les résultats de l’arthrodèse scapho-trapézo-trapézoïdienne (STT) avec fixation par agrafes dans le traitement de l’arthrose isolée sur une cohorte de 21 patients (22 poignets). MATÉRIEL ET MÉTHODE : Entre 2000 et 2018, 21 patients (17 femmes, 4 hommes), d’âge moyen 61 ans (41-80 ans), ayant bénéficié d’une arthrodèse STT avec fixation par agrafes, ont été revus. Ils présentaient une arthrose STT isolée avancée non soulagée par le traitement médical. Tous les patients ont été opérés dans le même centre chirurgical et par le même opérateur. Ils ont été revus par un observateur indépendant qui a réalisé les évaluations cliniques et radiographiques. RÉSULTATS : Au recul moyen de 8 ans (2-20 ans), les douleurs étaient significativement diminuées et les scores fonctionnels significativement améliorés. La force de poigne et de la pince pouce-index était restaurée à plus de 80% comparativement au côté controlatéral. Les amplitudes articulaires du poignet en flexion-extension et en déviation radio-ulnaire étaient significativement inférieures à celles du côté opposé (104° versus 131° et 38° versus 55°). Nous avons retrouvé quatre cas de pseudarthrodèses (18%), dont deux ayant nécessité une reprise chirurgicale pour des symptômes persistants. Un autre patient, sans pseudarthrodèse associée, a dû être réopéré devant des douleurs secondaires à la migration d’une agrafe. Nous avons retrouvé huit cas (36%) de pincements stylo-scaphoïdiens et chacun d’entre eux présentait un conflit entre la styloïde radiale et les agrafes. Quatre patients (18%) présentaient un pincement de l’interligne scapho-capital et chacun d’entre eux présentait une protrusion de la jambe proximale de l’agrafe dans cet interligne. Aucune différence significative n’a été retrouvée pour la mesure des angles radio-scaphoïdiens, luno-capitales et scapho-lunaires entre le pré et le postopératoire. CONCLUSION : L’arthrodèse STT avec fixation par agrafes dans le traitement de l’arthrose isolée, au recul moyen de 8 ans, a montré une réduction significative des douleurs ainsi qu’une amélioration de la force et des scores fonctionnels. Nos résultats sont cohérents avec les études précédemment publiées.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2020_CHOLLEY_ROULLEAU_MARTIN.pdf (4.48 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04042683 , version 1 (23-03-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04042683 , version 1

Cite

Martin Cholley Roulleau. L’ arthrodèse scapho-trapézo-trapézoïdienne dans le traitement chirurgical de l’arthrose isolée : résultats d’une série au recul moyen de 8 ans. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨hal-04042683⟩
14 View
646 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More