Signature olfactive de pathologies : éducation de chiens d’assistance et avenir des nez bioélectroniques dans le diagnostic médical - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2022

Signature olfactive de pathologies : éducation de chiens d’assistance et avenir des nez bioélectroniques dans le diagnostic médical

Héloïse Jarlaud
  • Function : Author
  • PersonId : 1240487
  • IdRef : 26643844X

Abstract

Le dépistage de pathologies à un stade précoce est un enjeu de santé publique majeur, afin d’augmenter significativement les chances de guérison des patients. Par exemple, les chances de guérison d’un cancer du sein sont de 99% lorsqu’il est dépisté à un stade précoce, contre seulement 26% à un stade tardif. De plus, le suivi des patients atteints de pathologies chroniques est également un enjeu primordial afin d’améliorer la qualité de vie de ces derniers au quotidien. Les méthodes standards de diagnostic et de suivi des patients sont souvent contraignantes, invasives, douloureuses, fastidieuses, avec de longs délais d’obtention des résultats. Dans ce contexte, les recherches sur le développement de nouvelles méthodes de diagnostic et d’accompagnement des patients dans leurs maladies se sont multipliées ces dernières années. L’idée est d’exploiter les signatures olfactives des pathologies, dans le but de diagnostiquer ces dernières, en mettant au point des techniques de diagnostic fiables, sans les inconvénients des méthodes standards déjà existantes, et d’accompagner les patients dans leurs maladies en améliorant leur qualité de vie. En effet, de nombreuses pathologies telles que les cancers, le diabète, l’épilepsie, les pathologies infectieuses (COVID-19, pathologies bactériennes et parasitaires), l’asthme, les MICI par exemple, sont productrices de composés organiques volatils (COV). Ces pathologies possèdent alors une signature olfactive propre à chacune, avec une composition et une concentration en COV produits uniques. Ces COV se retrouvent dans l’air expiré ainsi que dans les différents fluides corporels des patients (salive, sueurs, urines, selles ou sang). Les scientifiques ont alors apporté la preuve que des chiens entraînés étaient capables, grâce à leur odorat, de détecter ces signatures olfactives avec une grande fiabilité. En effet, leur anatomie et leur physiologie unique, dont leurs 200 millions de neurones récepteurs olfactifs en moyenne, contre 5 millions pour l’être humain, leur confèrent cette aptitude exceptionnelle à détecter les COV à des concentrations très faibles de l’ordre du ppb voir du ppt. Il est ainsi possible de diagnostiquer de nombreuses pathologies à l’aide de chiens d’aide médicale mais aussi de les former en tant que chiens d’assistance afin d’améliorer la qualité de vie des patients atteints de pathologies chroniques comme le diabète et l’épilepsie. De plus, l’objectif à terme est de remplacer l’emploi des chiens pouvant être contraignant en milieu médical, par la technologie : les nez électroniques et bioélectroniques. Ce sont des dispositifs de détection de gaz, possédants un système d’échantillonnage et un réseau de capteurs couplés à un système de traitement des données. De nombreuses études ont déjà obtenu des résultats très prometteurs et l’intérêt envers ces nouvelles méthodes de dépistage est grandissant ces dernières années, leur laissant entrevoir un bel avenir dans le domaine médical.
Fichier principal
Vignette du fichier
PHA_T_2022_2049_JARLAUD_HELOISE.pdf (3.17 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04042770 , version 1 (23-03-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04042770 , version 1

Cite

Héloïse Jarlaud. Signature olfactive de pathologies : éducation de chiens d’assistance et avenir des nez bioélectroniques dans le diagnostic médical. Sciences pharmaceutiques. 2022. ⟨hal-04042770⟩
70 View
161 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More