Injection intravitréenne de bevacizumab pour prévenir la prolifération vitréorétinienne post opératoire chez les patients à haut risque identifiés par tyndallomètre laser - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2022

Intravitreal injection of Bevacizumab for the prevention of postoperative proliferative vitreoretinopathy in high-risk patients identified by laser flare photometry

Injection intravitréenne de bevacizumab pour prévenir la prolifération vitréorétinienne post opératoire chez les patients à haut risque identifiés par tyndallomètre laser

Marie Gahon
  • Function : Author
  • PersonId : 1240521
  • IdRef : 265273625

Abstract

INTRODUCTION : Evaluer l’effet d’une injection intravitréenne (IVT) de bevacizumab pendant la chirurgie du décollement de rétine (DR) sur la prolifération vitréorétinienne (PVR) post opératoire chez les patients à haut risque identifiés par tyndallomètre laser. MÉTHODES : Etude rétrospective observationnelle ayant inclus 137 patients qui ont bénéficié d’une vitrectomie avec tamponnement par gaz pour un premier épisode de DR associé à une valeur de flare élevée entre juillet 2016 et juin 2021. Depuis juin 2019, une IVT de bevacizumab a systématiquement été utilisée comme complément pour traiter le DR. Les patients ayant été opéré avant cette date n’ont pas eu d’IVT de bevacizumab et ont servi de contrôle. L’objectif principal de l’étude était le taux de récidive de DR par PVR. RÉ֤SULTATS : La valeur médiane de flare était de 22.0 [16.5-36.5] pc/ms dans le groupe contrôle et de 28.2 [19.7-41.0] pc/ms dans le groupe bevacizumab (p=0,063). Les yeux traités par bevacizumab étaient plus susceptibles d’avoir un DR macula off (p=0,003), une PVR grade B (p=0,038) et une moins bonne acuité visuelle (p=0,004) que ceux du groupe contrôle. Malgré des caractéristiques de base plus sévères, le taux de récidive par PVR était significativement plus bas dans le groupe bevacizumab (11,1%) que dans le groupe contrôle (30,1%) (p=0,012). Cette difference était encore plus marquée après ajustement sur les faceurs de confusion (P=0,005) avec un risque de récidive 4.5 fois plus important dans le groupe contrôle (95% CI, 1.6-12.8). Après ajustement, l’acuité visuelle finale était également significativement meilleure dans le groupe traité par bevacizumab (p=0,025). CONCLUSION : Cette étude pilote fournie des éléments préliminaires qui montrent que le bevacizumab peut réduire le risque de récidive de DR par PVR et améliorer les résultats visuels chez les patients à haut risque identifiés par tyndallomètre laser.
Fichier principal
Vignette du fichier
MED_T_2022_1035_GAHON_MARIE.pdf (801.5 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04042811 , version 1 (23-03-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04042811 , version 1

Cite

Marie Gahon. Injection intravitréenne de bevacizumab pour prévenir la prolifération vitréorétinienne post opératoire chez les patients à haut risque identifiés par tyndallomètre laser. Médecine humaine et pathologie. 2022. ⟨hal-04042811⟩
4 View
49 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More