Les mécanismes de la coopération chez les Arthropodes sociaux : étude de la prédation chez une araignée sociale "Anelosimus eximius" ("Araneae,Theridiidae) - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2002

Les mécanismes de la coopération chez les Arthropodes sociaux : étude de la prédation chez une araignée sociale "Anelosimus eximius" ("Araneae,Theridiidae)

Guillaume Vakanas
  • Function : Author
  • PersonId : 786957
  • IdRef : 070214166

Abstract

Predation in a social species of spider, Anelosimus eximius, is characterised by 3 steps: during the first spiders are recruited, thus it capture and finally transport the prey. The organisation observed during capture and transport is explained by a coordination of individual acts that results of an adjustment of their behaviours to the state of the prey and to its environment (stimergic process). This is confirmed by computer simulation. The regulation of the number of individuals participating in every stage of the predation is also explained by auto-organisation phenomena. It is the prey features (vibrations, weight and size) that regulate the individual involvement. The nutritional status of individuals is also involved in this regulation. Small spiders are more active than large one. Thus, cooperation during predation emerges from group living and doesn't require sophisticated communication mechanisms between individuals. It permits to understand better how the passage from solitary to social species has been realised without important modifications of individual behaviours.
La prédation chez une espèce sociale d'araignée, Anelosimus eximius, peut être caractérisée par trois étapes : une de recrutement des araignées, une de capture et une transport de la proie. L'organisation observée dans la capture et le transport peut être expliquée par une coordination des actes des individus qui résulte d'un ajustement de leurs comportements à l'état de la proie et à son environnement (processus stigmergique). La régulation du nombre d'individus participant à chaque étape de la prédation s'explique aussi par des phénomènes d'auto-organisation. Ce sont les caractéristiques de la proie (vibrations émises, poids et dimensions) qui régulent la participation des individus. L'état de satiété des individus joue également un rôle dans cette régulation. Les araignées maigres sont plus actives que les grosses, cela dans toutes les étapes. La coopération durant la prédation émerge donc du fonctionnement du groupe et ne nécessite pas une communication directe entre les individus. Cela permet de mieux comprendre comment la transition entre les statuts solitaires et sociaux a pu se faire sans modifications importantes du comportement des individus.
No file

Dates and versions

tel-01746699 , version 1 (29-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01746699 , version 1

Intranet access

Cite

Guillaume Vakanas. Les mécanismes de la coopération chez les Arthropodes sociaux : étude de la prédation chez une araignée sociale "Anelosimus eximius" ("Araneae,Theridiidae). Autre. Université Henri Poincaré - Nancy 1, 2002. Français. ⟨NNT : 2002NAN10025⟩. ⟨tel-01746699⟩
45 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More