Peptides, hormones et régulation pondérale : impact des conditions nutritionnelles précoces chez le rat - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2004

Peptides, hormones and body weight control : early nutritional conditions impact in rat

Peptides, hormones et régulation pondérale : impact des conditions nutritionnelles précoces chez le rat

Sébastien Richy
  • Function : Author
  • PersonId : 786959
  • IdRef : 092004865

Abstract

We studied the consequences of nutritional manipulations during gestation on hormones and peptides offsprings status. From half gestation, female rats were fed on an adequate well-balanced diet for two third of their energy needs. They were offered the possibility to complete their energy intake through the ingestion of a diet either rich in carbohydrate (HC group) or in fats (HF) or the well-balanced diet (Cr). A other group (C) was fed ad libitum on the balanced diet. At birth, HC and Cr pups were lighter than C and HF pups. At adult age, Cr rats remained lighter while HC tended to be heavier. HF animals did not have any weight problem. At weaning, NPY and AgRP mRNA expression in the arcuate nucleus was significantly higher in the HC pups. In these rats at adulthood, glucose, insulin and leptin plasma levels were increased. Despite this, NPY and AgRP hypothalamic system was not down-regulated while POMC neurons were. We concluded that a central leptin and insulin resistance could exist in these overweight HC rats.
Ce travail se propose d'étudier l'impact de modifications nutritionnelles imposées à des femelles gestantes sur le statut peptidique et le bilan hormonal des descendants. Pendant la deuxième moitié de leur gestation, des rates sont nourries la nuit avec un régime équilibré recevant les deux tiers de leur besoin energetique. Le jour, elles ont la possibilité de compléter leur prise calorique par un régime riche en glucides (groupe G), ou en lipides (L), ou équilibré (Cr). Un autre groupe est nourri ad libitum jour et nuit avec le régime équilibré (Ca). Les ratons Cr et G naissent avec un déficit pondéral. Les rats Cr gardent toute leur vie une tendance à être plus maigres. Les animaux G parviennent à rattraper leur déficit pondéral et montrent même une propension à l'obésité à l'âge adulte. Les rats L ne soufrent d'aucun problème de poids. Au sevrage, les animaux G surexpriment NPY et AgRP. Adultes, ces rats G présentent des taux plasmatiques élevés de glucose, d'insuline et de leptine. Malgré ces concentrations élevées, le système à NPY et AgRP du noyau arqué de l'hypothalamus n'est pas inhibé, contrairement aux neurones produisant la POMC. Ces rats possèderaient donc une resistance centrale aux hormones periphipheriques.
No file

Dates and versions

tel-01746701 , version 1 (29-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01746701 , version 1

Intranet access

Cite

Sébastien Richy. Peptides, hormones et régulation pondérale : impact des conditions nutritionnelles précoces chez le rat. Neurosciences [q-bio.NC]. Université Henri Poincaré - Nancy 1, 2004. Français. ⟨NNT : 2004NAN10233⟩. ⟨tel-01746701⟩
13 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More