Etude de l'infection à Helicobacter pylori et de la pénétration de l'amoxicilline dans des estomacs d'embryons humains greffés chez des souris Nude - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 1999

Study of Helicobacter pylori Infection and Penetration of Amoxicillin in Human Embryonic Stomachs Engrafted in «nude» Mice

Etude de l'infection à Helicobacter pylori et de la pénétration de l'amoxicilline dans des estomacs d'embryons humains greffés chez des souris Nude

Alain Lozniewski
  • Function : Author
  • PersonId : 773196
  • IdRef : 076891984

Abstract

Different in vitro or animal models have been used to investigate the pathogenesis of Helicobacter pylori infection and the gastric penetration of antibiotics used to eradicate this microorganism. However, extrapolation to humans of results obtained with these heterologous models remains difficult. We have developed a new model for the study of H. pylori infection that uses human embryonic stomachs engrafted in «nude» mice. At 80 days after implantation, these organs, which exhibited a well differentiated epithelium, were inoculated with a freshly isolated H. pylori isolated strain (H. pylori LB1) or with a reference strain (H. pylori ATCC 43504 or H. pylori ATCC 49504). After 12-week examination, only H. pylori LB1 persistently colonized the antral mucosa. Intracytoplasmic location of this microorganism was also obseNed in the antrum or the fundus. Then, we have compared the penetration of amoxicillin, after intraperitoneal administration, in the gastric mucosa of infected (H. pylori LB1) or uninfected grafts. Serum concentrations were similar to those obtained in humans after oral administration of 1 g of amoxicillin. Tissular concentrations were significantly higher in infected grafts. Thus, this model should allow to study the interaction between H. pylori and human gastric mucosa, and the penetration of xenobiotics in the infected mucosa.
Différents modèles sont utilisés pour étudier, in vitro ou chez l'animal, la physiopathologie de l'infection gastrique à Helicobacter pylori ainsi que la pénétration intragastrique des antibiotiques utilisés dans le traitement d'éradication de cette bactérie. L'extrapolation à l'homme des résultats obtenus avec ces modèles hétérologues reste cependant difficile. Nous avons mis au point un nouveau modèle pour l'étude de l'infection gastrique à H. pylori en utilisant des estomacs embryonnaires humains greffés chez la souris «nude». Après 80 jours de greffe, ces organes, qui présentent un épithélium bien différencié, ont été inoculés avec une souche récemment isolée (H. pylori LB1) ou une souche de référence (H. pylori ATCC 43504 ou H. pylori ATCC 49504). Après un suivi de 12 semaines, seul H. pylori LB1 a permis d'obtenir une colonisation persistante de la muqueuse antrale. Ce microorganisme a également été visualisé dans le cytoplasme de cellules de l'épithélium antral ou fundique. Nous avons ensuite comparé la pénétration de l'amoxicilline, administrée par voie intrapéritonéale, dans la muqueuse gastrique superficielle de greffons infectés (H. pylori LB1) ou non. Pour toutes les souris, les concentrations sériques étaient, jusqu'à 3 heures après l'injection, similaires à celles observées chez l'homme après ingestion de 1 g d'amoxicilline. Les concentrations tissulaires étaient significativement plus élevées en cas d'infection. Ce modèle devrait permettre d'étudier les interactions entre H. pylori et la muqueuse gastrique humaine et la pénétration de xénobiotiques dans la muqueuse infectée.
No file

Dates and versions

tel-01747267 , version 1 (29-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01747267 , version 1

Intranet access

Cite

Alain Lozniewski. Etude de l'infection à Helicobacter pylori et de la pénétration de l'amoxicilline dans des estomacs d'embryons humains greffés chez des souris Nude. Médecine humaine et pathologie. Université Henri Poincaré - Nancy 1, 1999. Français. ⟨NNT : 1999NAN19910⟩. ⟨tel-01747267⟩
56 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More