Réponse des voies aériennes à la méthacholine chez l'enfant d'âge préscolaire par la méthode des oscillations forcées : Etude clinique et expérimentale - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2000

Réponse des voies aériennes à la méthacholine chez l'enfant d'âge préscolaire par la méthode des oscillations forcées : Etude clinique et expérimentale

Nathalie Loos
  • Function : Author
  • PersonId : 771030
  • IdRef : 145206599

Abstract

Non disponible / Not available
les voies aériennes supérieures peuvent se contracter en réponse à une bronchoconstriction. Cette contraction peut entrainer une surestimation de la réponse bronchomotrice au cours d'un test à la métacholine (Mch) lorsque celle-ci est mesurée par la résistance respiratoire (Rrs). Chez l'animal trachéotomisé et paralysé au cours d'une bronchoconstriction, la relation négative entre Rrs et le volume pulmonaire s'accentue et la compliance respiratoire diminue du fait de l'interdépendance entre voies aériennes intraparenchymateuses et tissus pulmonaires et de l'altération des propriétés élastiques du poumon. Le premier objectif de ce travail et de vérifier l'existence d'une relation négative entre Rrs et le volume courant chez des enfants d'âge préscolaire au cours d'un test de provocation bronchique par la Mch. Les parties réelles (Rrs) et imaginaires (Xrs) de l'impédance du système respiratoire sont mesurées en ventilation spontanée par la méthode des oscillations forcées. La pression est appliquée alternativement à 12 et 20 Hz autour de la tête du sujet pour minimiser la vibration des joues. Les variations de Rrs avec le débit (V') et le volume (V) sont analysées par une régression linéaire multiple de la forme Rrs = K1+K2[V']+K3V. La relation négative entre Rrs et V s'accentue significativement après Mch. Une diminution de Xrs traduirait l'augmentation de l'elastance pulmonaire. Le deuxième objectif de ce travail était de voir si la relation entre Rrs et V et la baisse de Xrs après Mch sont affectés par les voies aériennes supérieures. La réponse à la Mch des voies aériennes supérieures et des voies aériennes inférieures sont étudiées chez le chat anesthésié, trachéotomisé, respirant spontanément. La pression est eppliquée au niveau du pharynx à la fréquence de 20 Hz. La résistance et la réactance des voies aériennes supérieures (Ruaw et Xuaw) ainsi que la résistance et la réactance du reste du système respiratoire (Rrslo et Xrslo) sont mesurées avant et après Mch. Rrs et Xrs sont calculés à partir de ces données. Après Mch, K3rs et Xrs diminuent respectivement aux dépens de K3rslo et Xrslo, elle majore la baisse de K3rs en expiration mais pas en inspiration. Par rapport à Xrslo, elle minimise la diminution de Xrs. Cette étude suggère que K3rs pendant l'inspiration et Xrs peuvent être considérés comme des index spécifiques de l'obstruction des voies aériennes intrathoraciques et sont d'un intérêt potentiel pour caractériser la réponse bronchomotrice à la métacholine au cours de la ventilation spontanée chez le jeune enfant.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCD_T_2000_0299_LOOS.pdf (14.36 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-01747539 , version 1 (29-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01747539 , version 1

Cite

Nathalie Loos. Réponse des voies aériennes à la méthacholine chez l'enfant d'âge préscolaire par la méthode des oscillations forcées : Etude clinique et expérimentale. Médecine humaine et pathologie. Université Henri Poincaré - Nancy 1, 2000. Français. ⟨NNT : 2000NAN11305⟩. ⟨tel-01747539⟩
26 View
6 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More