Mise au point d'une technique de mycorhization contrôlée par la truffe du Périgord (tuber melanosporum vitt.) et de vitroplants de chênes (quercus robur L., quercus pubescens willd) - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 1991

Determination of a new technique of controlled mycorrhization by the truffle of Perigord (tuber melanosporum vitt.) from the vitroplants of oak (quercus pubescens willd)

Mise au point d'une technique de mycorhization contrôlée par la truffe du Périgord (tuber melanosporum vitt.) et de vitroplants de chênes (quercus robur L., quercus pubescens willd)

Ammar Boutekrabt
  • Function : Author
  • PersonId : 787594
  • IdRef : 191152900

Abstract

Not available
aLa démarche suivie au cours de ce travail consiste en la micropropagation de chênes, la réalisation et la diversification des techniques de synthèses et enfin le contrôle de la mycorhization en microscopie photonique et électronique ainsi que l'étude des différentes étapes de la mycorhization. L'acclimatation des vitroplants est réalisée selon trois dispositifs: miniserre, pots horticoles et boites caubere, ce dernier donne de meilleurs résultats. L'étude du mycélium, en microscopie électronique à balayage et à transmission, a révélé la présence de bactéries. L'identification de quelques souches de bactéries a montré qu'elles appartiennent à bacillus polymixa. Plusieurs synthèses ont été réalisées en conditions gnotoxeniques en utilisant divers inoculums (spores, racines excisées inséminatrices et morceaux de gélose porteurs de mycélium), selon diverses techniques. La suspension sporale demeure le meilleur inoculum. En conditions axéniques, les synthèses sont effectuées en boites de pétri et en tubes. L'étude ultrastructurale nous a permis de montrer que l'infection se déroule en deux phases: la phase d'accrochage, par l'intermédiaire de fibrilles, et la phase d'installation des hyphes sur la surface racinaire. Les cellules corticales sont séparées des hyphes par de larges couches à tanins et les bactéries sont présentes. La progression des hyphes, à travers les couches à tanins, se fait par invagination pour la formation du manteau et par pression mécanique pour pénétration intercellulaire. La formation du manteau précède celle du réseau de Hartig. La dégénérescence des cellules fongiques suit celle des cellules corticales qui intervient précocement des l'édification du réseau de Hartig. Les relations entre les deux partenaires sont réduites comme le confirment les activités atpasiques
No file

Dates and versions

tel-01747813 , version 1 (29-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01747813 , version 1

Intranet access

Cite

Ammar Boutekrabt. Mise au point d'une technique de mycorhization contrôlée par la truffe du Périgord (tuber melanosporum vitt.) et de vitroplants de chênes (quercus robur L., quercus pubescens willd). Biologie végétale. Université Henri Poincaré - Nancy 1, 1991. Français. ⟨NNT : 1991NAN10001⟩. ⟨tel-01747813⟩
16 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More