Death and its expression in the novels of Marguerite Duras : La Vie matérielle ; Emily L. ; La Pluie d'été ; L'Amant de la Chine du Nord ; Yann Andréa Steiner ; Le Monde extérieur ; Ecrire ; C'est tout - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2005

Death and its expression in the novels of Marguerite Duras : La Vie matérielle ; Emily L. ; La Pluie d'été ; L'Amant de la Chine du Nord ; Yann Andréa Steiner ; Le Monde extérieur ; Ecrire ; C'est tout

La mort et son expression dans les romans de Marguerite Duras : La Vie matérielle ; Emily L. ; La Pluie d'été ; L'Amant de la Chine du Nord ; Yann Andréa Steiner ; Le Monde extérieur ; Ecrire ; C'est tout

(1)
1
Lamia Benjelloun
  • Function : Author
  • PersonId : 789078
  • IdRef : 087725894

Abstract

Our study shows how the death stands out as major subject, and original creative principle of Marguerite Duras's romantic universe. The death indeed joins in the continuity of the life, all the progress of the narrative is guided, even precipitated towards the topic of the end. The durassienne work testifies of the loss of the sense. The scandal that represent all the scenes of the death (wars, genocides, suicides, old ages,...) is at the origin of the literary creation of Marguerite Duras, it generally fulfils a curative and therapeutic function. Thus, various employment that Marguerite makes of term "death" or of its synonyms, allow to see that she never speaks about the death with indifference or serenity. The death is for her a word loaded with emotion.
Notre étude se propose de montrer comment la mort s'impose comme thème majeur, et principe créateur original de l'univers romanesque de Marguerite Duras. La mort s'inscrit en effet dans la continuité de la vie, toute la progression du récit est guidée, voire précipitée vers le thème de la fin. L'oeuvre durassienne témoigne de la perte du sens. Le scandale que représentent toutes les scènes de la mort (guerres, génocides, suicides, vieillesses...), est à l'origine de la création littéraire de Marguerite Duras. L'écriture est sur-valorisée chez Marguerite Duras, elle remplit généralement une fonction curative, thérapeutique. Ainsi, les divers emplois que Marguerite Duras fait du vocable "mort" ou de ses synonymes, permettent de voir qu'elle ne parle guère de la mort avec indifférence ou sérénité. La mort est pour elle un mot chargé d'émotion.
Not file

Dates and versions

tel-01750853 , version 1 (29-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01750853 , version 1

Intranet access

Cite

Lamia Benjelloun. La mort et son expression dans les romans de Marguerite Duras : La Vie matérielle ; Emily L. ; La Pluie d'été ; L'Amant de la Chine du Nord ; Yann Andréa Steiner ; Le Monde extérieur ; Ecrire ; C'est tout. Littératures. Université Nancy 2, 2005. Français. ⟨NNT : 2005NAN21003⟩. ⟨tel-01750853⟩
66 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More