Prourokinase production by human tumoral cells in batch and perfused reactors : ekinetics, physiology and modelisation - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 1990

Prourokinase production by human tumoral cells in batch and perfused reactors : ekinetics, physiology and modelisation

Production de Prourokinase par des cellules humaines tumorales cultivées en réacteurs discontinus et perfusés : cinétiques, physiologie et modélisation

(1)
1
Anne Wagner
  • Function : Author
  • PersonId : 786376
  • IdRef : 087249448

Abstract

Not available
L'objectif de ce travail est de caractériser les principaux phénomènes qui contrôlent le métabolisme cellulaire et la production de Prourokinase (Puk) en réacteur agité. De manière à établir un modèle physiologique du comportement cellulaire, il est tout d'abord nécessaire de comprendre les interactions entre les cellules et leur environnement. Dans ce but, deux approches sont suivies. Dans un premier temps, les évolutions cinétiques générales : prolifération, consommations de glucose, de glutamine et d'autres acides aminés, production de Lactate, d'Ions ammonium et de Puk, sont étudiées dans des conditions variables. Dans un second temps, une analyse plus précisé des phénomènes régissant la synthèse de Puk est réalisée. Différents modes de culture sont comparés : discontinu, recharge-récolté et perfusion. La perfusion qui permet d'atteindre des concentrations cellulaires (10-7 Cell/ml) et une production d'enzymes élevées est préférée. Nous montrons que, dans ce système, l'arrêt de la multiplication est cause par une limitation en acides aminés. La chute de l'ensemble des activités cellulaires avec l'apparition de la phase stationnaire conduit à l'étude de la régulation transcriptionnelle de l'expression de la Puk. Par ailleurs, des analyses de cryométrie en flux et d'activité Idh (lactico-déshydrogénase) montrent que le plateau cellulaire correspond, en réalité, à un équilibre dynamique entre une croissance et un décès lents. La production de Puk apparait de ce fait comme essentiellement liée à la prolifération. Le modèle mathématique proposé est base sur des lois de Monod pour les expressions de multiplication et le décès cellulaire tandis que les productions et consommations de métabolites sont dépendantes de la vitesse spécifique de croissance et de la concentration cellulaire. Le modèle simule correctement les cinétiques expérimentales dans une large gamme de conditions de culture
Not file

Dates and versions

tel-01751068 , version 1 (29-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01751068 , version 1

Intranet access

Cite

Anne Wagner. Production de Prourokinase par des cellules humaines tumorales cultivées en réacteurs discontinus et perfusés : cinétiques, physiologie et modélisation. Alimentation et Nutrition. Institut National Polytechnique de Lorraine, 1990. Français. ⟨NNT : 1990INPL041N⟩. ⟨tel-01751068⟩
13 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More