Phénoplasticité, polymorphisme génétique, gestion conservatoire du genre Elodea - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2008

Phenoplasticity, genetics polymorphism and management of Elodea species

Phénoplasticité, polymorphisme génétique, gestion conservatoire du genre Elodea

Abstract

The north-eastern part of France has been invaded by two different Elodea species : Elodea nuttalli and Elodea canadensis, which emerged in Europe respectively during 19th and 20th centuries. This research aims to improve the knowledge about such species. First of all, a cytological approach has enabled us to count 52 chromosomes for the very first Elodea nuttalli and Elodea canadensis that appeared in France and might lead us to propose a new hypothesis regarding the base number of chromosomes. Then, a genetic study by AFLP procedure showed, an important clonal reproduction among European population. And it presents an important genetic distance with the native population, probably linked to an important bottleneck that came into play when the species were introduced. Unexpectedly, the newest Elodea nuttalli in Europe presents a high genetic variability, as a result of recent multiple sources introduction. Furthermore, another study compares the morphological variation of native and introduced populations of Elodea nuttallii in the field. The results show that introduced plants can be very distinct in their growth form and size from conspecifics in the native range. Moreover, we investigated the phenology and the phenotypic variation of genetically uniform populations of Elodea nuttallii. A significant difference in morphological traits appeared among the dates and among the sites. This capacity to respond to environmental quality has been interpreted as an expression of foraging behaviour. Finally, different methods to control the spread have been evaluated, especially manual harvesting
Le Nord-Est de la France comporte deux espèces d élodées invasives : Elodea nuttallii et Elodea canadensis, apparues respectivement aux XIXe et XXe siècles en Europe. La présente recherche a pour but de contribuer à l'amélioration des connaissances sur ces espèces. Tout d'abord, une approche cytologique a permis le dénombrement de 52 chromosomes pour Elodea nuttallii et Elodea canadensis. Cela conduirait à soumettre une nouvelle hypothèse concernant le nombre chromosomique de base du genre. Ensuite, une étude génétique par AFLP en Europe et en Amérique a mis en évidence qu'il existe une forte reproduction clonale au sein des populations européennes. Mais que ces dernières présentent une distance génétique importante avec les populations indigènes. Contre toute attente, nous avons également mis en évidence une forte variabilité génétique au sein des populations d'Elodea nuttallii nouvellement signalées. Par ailleurs, une approche morphométrique a mis en évidence une forte variabilité au sein des populations d'Elodea nuttallii, entre les aires d introduction et les aires d'indigénat, laissant apparaître que les populations nord-américaines sont moins vigoureuses que les populations européennes. Ensuite, la mesure de la plasticité morphologique d'Elodea nuttallii, au sein d une population clonale, a mis en évidence une grande plasticité de l'espèce. Enfin, le suivi de la phénologie d'Elodea nuttallii dans l'Est de la France a permis de mettre en évidence une stratégie de colonisation du milieu efficace
Fichier principal
Vignette du fichier
Di_Nino.Fiorant.SMZ0836.pdf (5.51 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-01752603 , version 1 (29-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01752603 , version 1

Cite

Fiorant Di Nino. Phénoplasticité, polymorphisme génétique, gestion conservatoire du genre Elodea. Biologie végétale. Université Paul Verlaine - Metz, 2008. Français. ⟨NNT : 2008METZ036S⟩. ⟨tel-01752603⟩
45 View
591 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More