Distribution des régions génomiques différenciant deux espèces proches : le chêne sessile (Quercus petraea) et le chêne pédonculé (Q. robur) - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2003

Distribution of genomic regions that differentiated two closely related species : sessile oak (Quercus petraea) and pedunculate oak (Q. robur)

Distribution des régions génomiques différenciant deux espèces proches : le chêne sessile (Quercus petraea) et le chêne pédonculé (Q. robur)

Abstract

Sessile (Quercus petraea) and pedunculate (Q. robur) oak which are two inter-fertile species colonising the same space, display similar genomes, whereas maintain ecological and morphological specific differences. Two complementary approaches have been applied to study the molecular origin of phenotypic differences: (i) Location of QTL, controlling characters which differentiate the two species, in a genetic linkage map of pedunculate oak; (ii) estimation, in natural mixt stand, of the inter-specific differentiation coefficient (GST) for different types of molecular markers, already mapped in the same map. The both approaches suggests that genome regions involved in inter-specific differentiation are dispersed across the genome, although with a tendency to within-linkage group clustering in small distance. Our results suggest that species differentiation is mainly due multi-locus effects maintained by selective pressure strong enough to prevent gene flow from disrupting them.
Le chêne sessile (Quercus petraea) et le chêne pédonculé (Q. robur) sont deux espèces inter-fertiles colonisant des espaces communs qui présentent des génomes homogènes tout en maintenant des caractéristiques écologiques et morphologiques spécifiques. Deux approches complémentaires ont été suivies pour étudier l'origine génétique de ces différences phénotypiques. (1) La localisation sur la carte génétique du chêne de QTL (Quantitative trait loci) contrôlant des caractères discriminants les deux espèces et (2) l'estimation, en population naturelle, de l'indice de différenciation interspécifique (GST) pour différents marqueurs moléculaires déjà cartographiés. Les deux approches indiquent que les régions impliquées dans la différenciation interspécifique sont dispersées sur l'ensemble du génome avec néanmoins une tendance au regroupement à faible distance. Les différences phénotypiques serait donc le résultat de l'effet de plusieurs loci maintenu par une pression de sélection suffisamment forte pour faire fasse à l'effet homogénéisateur du flux de gènes.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCD_T_2003_0059_SAINTAGNE.pdf (34.7 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

tel-01754427 , version 1 (30-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01754427 , version 1

Cite

Caroline Saintagne. Distribution des régions génomiques différenciant deux espèces proches : le chêne sessile (Quercus petraea) et le chêne pédonculé (Q. robur). Sylviculture, foresterie. Université Henri Poincaré - Nancy 1, 2003. Français. ⟨NNT : 2003NAN10059⟩. ⟨tel-01754427⟩
31 View
7 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More