Recherche sur le risque des mouvements de terrain rapides - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2017

Research on the risks of quick landslides

Recherche sur le risque des mouvements de terrain rapides

Abstract

When facing major natural risks, preventive tools must be renewed in urban areas, because the growth of cities leads to pressures on natural environment, which might be a source of danger. Minimizing the vulnerability of populations is an international challenge : at this level, shifting from “informing populations” to “assessing risks” for users and dwellers is a key objective, which I made mine in this PhD dissertation. A geographer’s work consists in studying the spatial, socio-spatial and territorial specifications of risks, as well as their environmental implications, so as to contribute to their sustainable management. This thesis is a contribution to the study of the interaction between Human and natural environment in the frame of the analysis of the risk of landslides in various scales. This research, whiz is firmly interdisciplinary and intercultural, and inscribed in a multi-scalar approach consisted in : assessing the worldwide state of affairs of the risk of landslides resulting from heavy rains and causing serious accidents ; defining a socio-geographical research protocol for both direct and indirect observation of territories and their populations, then implementing it to three hazard areas in Brazil, France and Morocco ; processing and interpreting the sampled data from the angle of the perception and representation of risks to facilitate
Face aux risques naturels majeurs les outils de prévention sont à renouveler car la croissance des villes entraîne des pressions sur les milieux naturels, source de danger. Réduire la vulnérabilité des populations est un enjeu international : passer de l’information des populations à la connaissance sur les risques par les habitants devient un objectif fort. Cette recherche est une contribution à l’étude de l’interaction de l’homme et de son environnement. Résolument interdisciplinaire et interculturelle et se plaçant dans une approche multiscalaire, notre travail a consisté à : réaliser un état des lieux mondial sur le risque des mouvements de terrain résultant de pluies fortes et responsable de préjudices ; définir un protocole de recherche socio-géographique d’observations et l’appliquer à trois terrains (Brésil, France, Maroc) ; traiter et interpréter les données recueillies sous l’angle de la perception et de la représentation des risques pour favoriser leur apprentissage. Ce travail cherche donc à tracer les contours d’un cadre d’innovation de culture du risque participatif contribuant à l’instrument institutionnel qui nous amène à proposer un modèle méthodologique : s’appuyant sur la reconnaissance physique et des enquêtes ; capable de produire un diagnostic intégrant la dimension sociale et culturelle ; reproductible et transposable ; répondant à la volonté création de savoirs utiles à la sécurité civile. Et pour répondre à l’objectif principal, ce modèle incorpore le prolongement de l’action en mobilisant les réseaux d’acteurs enquêtés : ainsi peut prendre corps la transmission d’ »un savoir pratique » adapté aux particularités locales et aux populations
No file

Dates and versions

tel-01762651 , version 1 (10-04-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01762651 , version 1

Intranet access

Cite

Anatole Gruzelle. Recherche sur le risque des mouvements de terrain rapides : la stratégie préventive peut-elle être modélisée ? Approche comparative de bassins de risque au Brésil, en France et au Maroc : de l'identification du risque vers une démarche proactive. Géographie. Université de Lorraine, 2017. Français. ⟨NNT : 2017LORR0157⟩. ⟨tel-01762651⟩
70 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More