Fontionnement hydrochimique et biogéochimique d'un écosystème prairial inondable soumis à différentes pratiques agricoles : exemple des prairies alluviales de la Meuse dans le secteur de Stenay - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2000

Fontionnement hydrochimique et biogéochimique d'un écosystème prairial inondable soumis à différentes pratiques agricoles : exemple des prairies alluviales de la Meuse dans le secteur de Stenay

(1)
1

Abstract

Not available
Des mesures réalisées pendant deux ans (piézométrie, limnimétrie, chimie des eaux de surface et souterraines) ont permis de définir les modalités du fonctionnement hydrodynamique d'un secteur de la plaine alluviale de la Meuse. Le contexte hydrogéologique particulier de la zone d'étude lui confère d'importantes potentialités dans la rétention des nutriments lors de l'infiltration des eaux de débordement. L'influence d'un couvert prairial sur l'hydrochimie de la nappe alluviale est examinée sur une période de trois ans par un suivi des différents compartiments de l'écosystème (sol, végétation, solution du sol, eaux souterraines). Les expérimentations sont menées dans deux sites qui diffèrent par la composition floristique et le niveau hydrique. Le premier site correspond à une prairie à séneçon aquatique et le second, plus humide, est représenté par une mégaphorbiaie à reine des près. Un réseau de 36 piézomètres permettant d'échantillonner la frange superficielle (1 m) et plus profonde (3 m) de l'aquifère a été mis en place au niveau de 5 micro parcelles qui reproduisent globalement les différentes pratiques culturales du secteur. L'intensification de la gestion agricole est étudiée à travers la fertilisation azotée (apport de 60 a 120 kg d'azote/ha) et le retournement des prairies en sol nu. Les résultats montrent : - le rôle primordial du facteur hydrologique dans le contrôle des processus responsables des transferts de nutriments aux interfaces sol-atmosphère, sol-racine et sol-nappe. - l'importance d'un couvert végétal sur les concentrations en éléments minéraux dans la nappe et dans le sol (stockage et exportation des nutriments par la fauche). - l'apparition d'un risque élevé de lixiviation des nitrates sur sol nu. - des concentrations en éléments biogênes plus faibles dans les eaux souterraines sous la mégaphorbiaie qui sont attribuées avant tout au niveau hydrique, et secondairement seulement, à la composition floristique
Fichier principal
Vignette du fichier
Krebs.Laurence.SMZ0026.pdf (33.64 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-01775406 , version 1 (24-04-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01775406 , version 1

Cite

Laurence Krebs. Fontionnement hydrochimique et biogéochimique d'un écosystème prairial inondable soumis à différentes pratiques agricoles : exemple des prairies alluviales de la Meuse dans le secteur de Stenay. Sciences de l'environnement. Université Paul Verlaine - Metz, 2000. Français. ⟨NNT : 2000METZ026S⟩. ⟨tel-01775406⟩
49 View
23 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More