Les enzymes de biotransformation des xénobiotiques chez Helix aspersa (escargot) et Pleurozium schreberi (mousse) : biomarqueurs potentiels de la pollution atmosphérique par des hydrocarbures aromatiques polycycliques - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2000

Les enzymes de biotransformation des xénobiotiques chez Helix aspersa (escargot) et Pleurozium schreberi (mousse) : biomarqueurs potentiels de la pollution atmosphérique par des hydrocarbures aromatiques polycycliques

Abstract

Not available
L'objectif de ce travail était d'apprécier la valeur potentielle, en tant que biomarqueurs de la pollution atmosphérique par les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), des activités enzymatiques de phase I (7-éthoxyrésorufineO-dééthylase, EROD et 7-éthoxycoumarineO-dééthylase, ECOD) et associées au glutathion (glutathion S-transférases, GST avec le 1-chloro-2,4-dinitrobenzène et le 4-nitroquinoline-1-oxyde comme substrats, la glutathion réductase et les glutathion peroxydases) dans trois organes d'un escargot (Helix aspersa), mais également des activités associées au glutathion et antioxydantes (ascorbate peroxydase et catalase) chez une mousse (Pleurozium schreberi). Dans un premier temps, H. aspersa et P. schreberi ont été exposés durant 3 jours à une ambiance saturée en naphtalène. Alors que les paramètres biochimiques explorés chez P. schreberi n'ont pas été variées, une réponse organo-spécifique a été observée chez H. aspersa. Chez ce dernier les activités EROD et ECOD n'ont pas été modifiées dans le toit de la cavité palléale (TCP) alors qu'elles ont été diminuées dans le rein (R) et augmentées dans la glande digestive (GD). Dans une seconde phase, ces organismes ont été exposés 8 heures à une atmosphère de travail chargée principalement en HAP. Chez P. schreberi, aucune modification des activités enzymatiques n'a été mesurée. A l'inverse, une réponse non dose-dépendante a été observée chez H. aspersa. Si les activités EROD et ECOD ont été augmentées dans ses trois organes, les activités GST mesurées avec le chloro-dinitrobenzène comme substrat l'ont été uniquement dans la GD. La dernière étape, les organismes ont été implantées plusieurs semaines sur différents sites urbains. Dans la GD, les activités GST mesurées avec les deux substrats ont été corrélées positivement aux oxydes d'azote. Ces dernières, ainsi que les activités CYP dans le rein paraissent prometteuses pour une utilisation en tant que biomarqueurs de la pollution atmosphérique par les HAP.
Fichier principal
Vignette du fichier
Ismert.Muriel.SMZ0049.pdf (18.77 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-01775509 , version 1 (24-04-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01775509 , version 1

Cite

Muriel Ismert. Les enzymes de biotransformation des xénobiotiques chez Helix aspersa (escargot) et Pleurozium schreberi (mousse) : biomarqueurs potentiels de la pollution atmosphérique par des hydrocarbures aromatiques polycycliques. Ecotoxicologie. Université Paul Verlaine - Metz, 2000. Français. ⟨NNT : 2000METZ049S⟩. ⟨tel-01775509⟩
283 View
34 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More