Les poèmes de Milan Rakic : traduction le poète à travers son oeuvre - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2002

Milan Raki´c, Poems : Translation : Perspectives of the Poet and his Work

Les poèmes de Milan Rakic : traduction le poète à travers son oeuvre

Abstract

A translation of Rakic's poems (Belgrade 1876 Zagreb 1938) constitutes the first part of the thesis. Thereafter, we try to delineate the true personality of a man who standed as a poet as well as a diplomat. He belonged to a well-cultivated family. He first studied in Belgrade, then moved to Paris where he started a career as a poet, keeping closer to literary circles. Serbian political situation was rather confused at this time. Rakic felt that his generation (PRELAZNO POKOLENJE) occupied a prominent place in the field of national literature, likely related to changes in ideas and metric. For him, the basic aspiration should be a global feeling (SILNO ZADOVLJSTVO) an outburst of love and at the same time a perception of life sadness. Thoughts (MISAO) impeach on hopes and look at the elapse of time with its negative consequences. Not being pessimistic, the poet endures pain and knows how to get free from it. While a consul in Kosovo, Rakic wrote the famed "patrioti" poems. The turmoil of World War I slowed down his poetic fit. In 1929, he wrote his "farewell" poem (OproÏstajna Pesma), however followed by a few other works. His diplomatic career ended in Rome (1933). Back to Belgrade, he became a fellow of the Royal Serbian Academy and Head of the Pen Club (1934). He died in Zagreb in 1938. What will remain from his work ?
Après une traduction des poèmes de Rakic (Belgrade 1876 Zagreb 1938), une recherche s'est efforcée de découvrir l'homme qui fut poète et diplomate. Issu d'une famille cultivée il fait ses études à Belgrade puis à Paris où il est en contact avec les milieux littéraires, où il commence sa carrière poétique. Il a conscience qu'en Serbie que sa génération (PRELAZNO POKOLENJE), à une époque troublée de l'histoire serbe, prend une place importante dans l'évolution de la littérature de son pays par la nouveauté apportée dans la pensée et la métrique. Le désir premier du poète est de tout ressentir (SILNO ZADOVLJSTVO), les élans de l'amour mais aussi les tristesses de la vie. La Pensée (MISAO) attaque les espoirs et fait réfléchir sur le temps et ses vicissitudes. Sans sombrer dans le pessimisme le poète supporte la souffrance et sait s'en affranchir. Consul au Kosovo, il écrit des poèmes dits "patriotiques", au grand retentissement. Le tourbillon de la Grande Guerre réduit son élan poétique ; en 1929 il donne son Poème d'Adieu (OproÏstajna Pesma), cependant suivi de quelques autres poèmes. Sa carrière diplomatique se termine à Rome en 1933. Il revient à Belgrade ; membre de l'Académie Royale serbe (1934), président du Pen Club, il meurt à Zagreb en 1938. Quel sort sera-t-il réservé à son oeuvre ?

Keywords

Domains

Linguistics
Fichier principal
Vignette du fichier
2002NAN21006_1.pdf (3.55 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-01776350 , version 1 (24-04-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01776350 , version 1

Cite

Anne Lanier-Pacaut. Les poèmes de Milan Rakic : traduction le poète à travers son oeuvre. Linguistique. Université Nancy 2, 2002. Français. ⟨NNT : 2002NAN21006⟩. ⟨tel-01776350⟩
93 View
59 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More