L’écriture de Nathalie Sarraute - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 1993

Nathalie Sarraute's wrinting

L’écriture de Nathalie Sarraute

Mi-Sun Yeun
  • Function : Author

Abstract

Our study is divided into two parts. the first part of analysis consists in the different literary devices used by N. Sarraute : internal point of view, the anti-hero and the ambivalent character of his psychology, some metaphors (of the sap, the atom, the chain and the pocket) taken to analyze the mechanism of the "inwards movements" of the subconscious, the pattern of repetition which gives full expression to the words, the popular tales which are the literary sources of n. Sarraute's works where she tries to represent the image of someone in quest for truth and happiness, the use of the demonstrative "cela", the punctuation, the enumeration of adjectives which imparts a psychological intensity to her text, key-words which consist in words with the privative prefix in , the effect of disparity created by foreign expressions and at last, diminutives. The second part provides a reflexion on the value of N. Sarraute's novels as works of art. What is at stake, on the one hand, the "privileged relationship between the writer and his reader established by Diderot, the precursor of the modern novel. As a matter of fact, the writing of Diderot and of Sarraute expresses the freedom of literary creation: the suppression of the distance between the writer and his reader enables them to reach a purity of communication
Notre étude est divisée en deux parties. dans la première partie, il s'agit de relever les instruments de travail dont Nathalie Sarraute s'est servie : la focalisation interne, l'antihéros et sa psychologie caractérisée par l'ambivalence, la métaphore (la sève, l'atome, la chaine et la poche) en vue de l'analyse du mécanisme des "mouvements intérieurs" du subconscient, la répétition ayant pour effet "l'expression énergique", la source littéraire des contes populaires dans l'œuvre de cet écrivain qui essaie de représenter l'image d'un chercheur de la vérité et du bonheur, l'emploi du pronom démonstratif "cela", la ponctuation, l'énumération d'adjectifs qualificatifs qui donne l'intensité psychologique à son texte ; les mots-clés sous l'aspect du préfixe privatif in , l'écart crée par l'emploi d'expressions étrangères, et enfin les diminutifs. La deuxième partie ouvre une réflexion sur la valeur du roman de N. Sarraute en tant qu'œuvre d'art. D’une part, on peut vérifier la relation privilégiée "auteur-lecteur", rétablie par Diderot, précurseur du roman moderne. L’écriture de Diderot et de Sarraute manifestent la liberté de la création romanesque : la suppression de la distance entre l'auteur et le lecteur leur permet d'atteindre la pureté de la communication au-delà des apparences anodines et de rendre les réactions sous-entendues par des sous-conversations. D’autre part, la méthode d'intertextualité peut éclairer l'influence décisive
No file

Dates and versions

tel-01776716 , version 1 (24-04-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01776716 , version 1

Intranet access

Cite

Mi-Sun Yeun. L’écriture de Nathalie Sarraute. Littératures. Université Nancy 2, 1993. Français. ⟨NNT : 1993NAN21003⟩. ⟨tel-01776716⟩
21 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More