Microeconomics analysis of dynamics participation in welfare system : the matter of short term recidivism - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 1998

Microeconomics analysis of dynamics participation in welfare system : the matter of short term recidivism

Analyse microéconomique de la dynamique de participation aux revenus minima : la question des enchainements

(1)
1

Abstract

His point of my ph. d. dissertation is the study of short term recidivism in welfare system. To study this topic, I divided my analysis in two parts: the first one is theoretical, the second one is empirical. In the first part of my thesis, i study the decision to return to welfare in two ways. In the first chapter, I develop two static conceptual frameworks: in one hand, a model of welfare behavior which is derived from the job search theory, in the other hand, a model of welfare behavior which emphasizes the role of uncertainty. In the second chapter, I analyses how welfare spell length could affect decisions by modeling ones constraints and preferences. In the second part of my thesis, I measure and explain short term recidivism. I use longitudinal data from a French panel, + i.e. panel des ménages lorrains ; which is available for six years (1985- 1990). In the third chapter, I develop criterions to measure the size of this phenomenon in our data basis. The fourth chapter is a descriptive and parametric analysis of recidivism in the French system. I find that repeat dependency on welfare is determined by a weak and unstable standard of living
L’objet de cette thèse est d'analyser le phénomène des enchainements de revenus minima, que nous définissons comme le fait qu'un individu, après avoir été allocataire d'un revenu minimum, enchaine dès la période suivante, ou peu après, un autre revenu minimum (ou le même). Dans cette perspective, la première partie de la thèse est composée de deux chapitres. Dans le premier de ces chapitres, après avoir montre que l'enchainement était le résultat de la décision d'un ex-allocataire de revenu minimum de participer à nouveau au système des minima sociaux, nous développons deux types d'analyse. La première consiste à étudier la décision de participation dans le cadre de la théorie de la prospection. La seconde développe un modèle de participation dans lequel le rôle de l'incertitude occupe une place centrale. Dans le second de ces chapitres, nous nous attachons à déterminer comment l'ancienneté dans le système peut, en agissant sur la forme des contraintes ou sur les préférences de l'individu, influencer la décision de participer. L’objet de la seconde partie de la thèse est d'évaluer le phénomène des enchainements et de mettre au jour les facteurs explicatifs de ce phénomène, à partir de l'exploitation d'une base de données française tirée des six vagues du panel des ménages lorrains (1985- 1990). le troisième chapitre de la thèse consiste ainsi à élaborer des critères opérationnels permettant de définir les enchainements, puis, à partir de ces critères, à évaluer le nombre et les types d'enchainements. Nous montrons alors que, dans neuf cas sur dix, les retours dans le système des minima sociaux correspondent à des enchainements. Dans le quatrième chapitre, nous menons une analyse descriptive et économétrique permettant de déterminer le rôle des variables explicatives du phénomène de récurrence dans le système des minima sociaux. Nos résultats font apparaitre que la faiblesse et l'instabilité du niveau de vie favorisent un tel phénomène
Not file

Dates and versions

tel-01776990 , version 1 (24-04-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01776990 , version 1

Intranet access

Cite

Cécile Bourreau. Analyse microéconomique de la dynamique de participation aux revenus minima : la question des enchainements. Economies et finances. Université Nancy 2, 1998. Français. ⟨NNT : 1998NAN20010⟩. ⟨tel-01776990⟩
12 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More