Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Le cordon ombilical : une source alternative de cellules souches/stromales mésenchymateuses dans le traitement du choc septique ?

Résumé : Le choc septique est actuellement la dixième cause de mortalité à travers le monde à égalité avec les infarctus du myocarde. Sa physiopathologie extrêmement complexe, entrelaçant un état pro-inflammatoire et anti-inflammatoire, rend caduque l’action des thérapeutiques conventionnelles. En ce sens, les recherches s’orientent vers les thérapeutiques innovantes et notamment les cellules souches/stromales mésenchymateuses (CSM). En effet, les études murines ont mis en évidence que les CSM étaient en mesure, notamment par leurs actions paracrines, d’améliorer la survie, la défaillance d’organes mais également la bactériémie de souris soumises à un choc septique. Cependant, les propriétés des CSM varient en fonction du tissu dont elles sont issues et particulièrement selon qu’elles proviennent de tissus fœtaux (cordon ombilical, placenta, liquide amniotique) ou adultes (moelle osseuse, tissu adipeux...). Ainsi, notre premier objectif a été de comparer, dans un modèle murin de choc septique, l’action des CSM issues de la moelle osseuse (MO) à celle des CSM issues de la gelée de Wharton (GW) du cordon ombilical. Cette étude murine a permis de mettre en évidence une action quelque peu différente, entre les CSM-GW et les CSM-MO, sur la physiopathologie du choc septique sans que pour autant, l’une des deux sources de CSM, ne se dégage significativement de l’autre en termes d’efficacité. Cependant, en raison de leur importante capacité de prolifération et de l’accessibilité du tissu source, les CSM-GW apparaissent comme étant nettement plus avantageuses que les CSM-MO. En conséquence, notre deuxième objectif a été d’évaluer l’action des CSM-GW dans un modèle porcin de péritonite afin de se rapprocher un peu plus près de la clinique humaine. Cette étude, menée en double aveugle et en présence continue d’un médecin réanimateur expérimenté, a permis de mettre en évidence que les CSM-GW, produites en grade clinique et utilisées juste après décongélation, étaient en mesure d’améliorer la survie, les paramètres hémodynamiques ainsi que les défaillances d’organes, selon un mécanisme d’action différent de celui rapporté par les études murines
Document type :
Theses
File URL :
http://docnum.univ-lorraine.fr/ulprive/DDOC_T_2017_0279_LAROYE.pdf
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/tel-01924996
Contributor : Thèses Ul <>
Submitted on : Friday, November 16, 2018 - 1:57:28 PM
Last modification on : Thursday, February 27, 2020 - 3:13:13 PM

Identifiers

  • HAL Id : tel-01924996, version 1

Citation

Caroline Laroye. Le cordon ombilical : une source alternative de cellules souches/stromales mésenchymateuses dans le traitement du choc septique ?. Médecine humaine et pathologie. Université de Lorraine, 2017. Français. ⟨NNT : 2017LORR0279⟩. ⟨tel-01924996⟩

Share

Metrics

Record views

50