Uncertainty as a barrier to adoption of mitigation practices in the agricultural sector - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2019

Uncertainty as a barrier to adoption of mitigation practices in the agricultural sector

L’incertitude en tant que frein à l’adoption de pratiques d’atténuation dans l’agriculture

Abstract

Hidden costs limit the reduction of GHG emissions associated to agricultural productions. Uncertainty is inherent in farmers’ production decisions, and impact them through different drivers: beliefs, risk, information, ambiguity, are just as many elements that can limit the spread of mitigation practices in the agricultural sector. In this thesis, we first present a complete literature review about agri-environmental measures and the diverse approaches of uncertainty in microeconomics and agricultural economics. We then develop a model of adoption decision showing that 3 hidden costs associated to uncertainty can prevent new practices’ adoption in a non-additive way and coexist (option value, risk premium, informational externalities), so that the regulator must socialize them in order to reduce GHG emissions. Then, we implement a land conversion model and extent it in an empirical estimation strategy of the impact of herb yields volatility on the shadow value of grasslands in the French forage mix. The multinomial logistic model is estimated through an instrumental approach using meteorological data. Finally, we make a survey of a sample of farmers in order to measure their attitudes towards risk and ambiguity (Multiple price list) and estimate their impact on nitrogen fertilization decisions, according to the whole application and the splitting practice.
Des coûts cachés limitent la réduction des émissions de GES liées aux production agricoles. L’incertitude est inhérente aux décisions de production des agriculteurs, et les impacte via divers canaux : croyances, risque, information, ambiguïté, sont autant de freins qui peuvent limiter la diffusion de pratiques d’atténuation dans le secteur agricole. Dans cette thèse nous présentons d’abord une revue de littérature complète sur les mesures agro-environnementales et sur les différentes approches utiles de l’incertitude en microéconomie et économie agricole. Nous développons ensuite un modèle de décision d’adoption montrant que 3 coûts cachés liés à l’incertitude peuvent limiter l’adoption de nouvelles pratiques de manière non additive et coexister (valeur d’option, prime de risque, externalités informationnelle), de sorte que le régulateur doit les socialiser dans un objectif de réduction des émissions de GES. Puis, nous adoptons un modèle de conversion des terres et en déduisons une stratégie empirique d’estimation de l’impact de la volatilité des rendements herbagers sur les valeurs implicites des prairies dans le mix fourrager français. Le modèle logistique multinomial est estimé par une approche instrumentale utilisant des données météorologiques. Enfin, nous menons une enquête sur un échantillon d’agriculteurs afin de mesurer leur attitudes face au risque et à l’ambiguïté (Multiple price list) et estimer leur impact sur les décisions de fertilisation azotée, en terme d’application totale et de splitting.
Fichier principal
Vignette du fichier
DDOC_T_2019_0156_TEVENART.pdf (1.71 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

tel-02484561 , version 1 (19-02-2020)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02484561 , version 1

Cite

Camille Tevenart. Uncertainty as a barrier to adoption of mitigation practices in the agricultural sector. Economics and Finance. Université de Lorraine, 2019. English. ⟨NNT : 2019LORR0156⟩. ⟨tel-02484561⟩
100 View
276 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More