Analyse automatique par transitions pour l'identification des expressions polylexicales - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2019

Automatic transition-based analysis for multiword expression identification

Analyse automatique par transitions pour l'identification des expressions polylexicales

Abstract

This thesis focuses on the identification of multi-word expressions, addressed through a transition-based system. A multi-word expression (MWE) is a linguistic construct composed of several elements whose combination shows irregularity at one or more linguistic levels. Identifying MWEs in context amounts to annotating the occurrences of MWEs in texts, i.e. to detecting sets of tokens forming such occurrences. For example, in the sentence This has nothing to do with the book, the tokens has, to, do and with would be marked as forming an occurrence of the MWE have to do with. Transition-based analysis is a famous NLP technique to build a structured output from a sequence of elements, applying a sequence of actions (called «transitions») chosen from a predefined set, to incrementally build the output structure. In this thesis, we propose a transition system dedicated to MWE identification within sentences represented as token sequences, and we study various architectures for the classifier which selects the transitions to apply to build the sentence analysis. The first variant of our system uses a linear support vector machine (SVM) classifier. The following variants use neural models: a simple multilayer perceptron (MLP), followed by variants integrating one or more recurrent layers. The preferred scenario is an identification of MWEs without the use of syntactic information, even though we know the two related tasks. We further study a multitasking approach, which jointly performs and take mutual advantage of morphosyntactic tagging, transition-based MWE identification and dependency parsing. The thesis comprises an important experimental part. Firstly, we studied which resampling techniques allow good learning stability despite random initializations. Secondly, we proposed a method for tuning the hyperparameters of our models by trend analysis within a random search for a hyperparameter combination. We produce systems with the constraint of using the same hyperparameter combination for different languages. We use data from the two PARSEME international competitions for verbal MWEs. Our variants produce very good results, including state-of-the-art scores for many languages in the PARSEME 1.0 and 1.1 datasets. One of the variants ranked first for most languages in the PARSEME 1.0 shared task. By the way, our models have poor performance on MWEs that are were not seen at learning time.
Cette thèse porte sur l'identification des expressions polylexicales, abordée au moyen d'une analyse par transitions. Une expression polylexicale (EP) est une construction linguistique composée de plusieurs éléments dont la combinaison montre une irrégularité à un ou plusieurs niveaux linguistiques. La tâche d'identification d'EPs consiste à annoter en contexte les occurrences d'EPs dans des textes, i.e à détecter les ensembles de tokens formant de telles occurrences. L'analyse par transitions est une approche célèbre qui construit une sortie structurée à partir d'une séquence d'éléments, en appliquant une séquence de «transitions» choisies parmi un ensemble prédéfini, pour construire incrémentalement la sortie. Dans cette thèse, nous proposons un système par transitions dédié à l'identification des EPs au sein de phrases représentées comme des séquences de tokens, et étudions diverses architectures pour le classifieur qui sélectionne les transitions à appliquer, permettant de construire l'analyse de la phrase. La première variante de notre système utilise un classifieur linéaire de type machine à vecteur support. Les variantes suivantes utilisent des modèles neuronaux: un simple perceptron multicouche, puis des variantes intégrant une ou plusieurs couches récurrentes. Le scénario privilégié est une identification d'EPs n'utilisant pas d'informations syntaxiques, alors même que l'on sait les deux tâches liées. Nous étudions ensuite une approche par apprentissage multitâche, réalisant conjointement l’étiquetage morphosyntaxique, l’identification des EPs par transitions et l’analyse syntaxique en dépendances par transitions. La thèse comporte une partie expérimentale importante. Nous avons d'une part étudié quelles techniques de ré-échantillonnage des données permettent une bonne stabilité de l'apprentissage malgré des initialisations aléatoires. D'autre part, nous avons proposé une méthode de réglage des hyperparamètres de nos modèles par analyse de tendances au sein d'une recherche aléatoire de combinaison d'hyperparamètres. Nous utilisons en effet de manière privilégiée les données des deux compétitions internationales PARSEME des EPs verbales. Nos variantes produisent de très bons résultats, et notamment les scores d’état de l’art pour de nombreuses langues de PARSEME. L’une des variantes s'est classée première pour la plupart des langues de PARSEME 1.0. Pourtant, nos modèles ont des performances faibles sur les EPs non vues à l'apprentissage.
Fichier principal
Vignette du fichier
DDOC_T_2019_0206_AL_SAIED.pdf (3.72 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

tel-02527921 , version 1 (01-04-2020)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02527921 , version 1

Cite

Hazem Al Saied. Analyse automatique par transitions pour l'identification des expressions polylexicales. Traitement du texte et du document. Université de Lorraine, 2019. Français. ⟨NNT : 2019LORR0206⟩. ⟨tel-02527921⟩
113 View
394 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More