Le divin management. La structure théologique de l’intelligence collective

Résumé : L’article met en exergue les fondements théologiques sécularisés de l’intelligence collective. En premier lieu, il apparaît que l’histoire de l’humanité présentée dans la littérature reprend les caractéristiques évolutionniste, progressiste, messianique et eschatologique du judéo-christianisme. En outre, le concept d’« intelligence » provient de la théologie du Moyen Âge, une généalogie appelée à être complétée par la mise en évidence de l’influence de la pensée du Maharal de Prague sur la cybernétique. En dernier lieu, les conséquences politiques de ce mouvement de sécularisation seront abordées, plus spécifiquement sous l’angle du passage du gouvernement vers la gouvernance.
Type de document :
Article dans une revue
Questions de communication, Presses Universitaires de Nancy - Editions Universitaires de Lorraine, 2014, 2 (26), pp.299-314. 〈10.4000/questionsdecommunication.9336 〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01370165
Contributeur : Cerefige Ul <>
Soumis le : jeudi 22 septembre 2016 - 10:08:31
Dernière modification le : jeudi 26 avril 2018 - 10:29:22

Identifiants

Collections

Citation

Baptiste Rappin. Le divin management. La structure théologique de l’intelligence collective. Questions de communication, Presses Universitaires de Nancy - Editions Universitaires de Lorraine, 2014, 2 (26), pp.299-314. 〈10.4000/questionsdecommunication.9336 〉. 〈hal-01370165〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

68