Le Roman réaliste, historien de lui-même

Résumé : Dans les romans de Hugo, Stendhal, Balzac ou encore Flaubert, apparaissent des titres de romans, des noms de romanciers – certains connus, d’autres aujourd’hui oubliés – qui permettent de retracer une généalogie romanesque singulière, dont l’héritage sera plus ou moins avoué. En somme, le roman réaliste écrirait en son sein une histoire du roman qui viendrait pallier les difficultés de la critique naissante à le faire. Et cette histoire serait forcément écrite du point de vue des vainqueurs en puissance que les romanciers réalistes entendent être, quitte à contredire en partie les modèles théoriques du roman qu’ils proposent par ailleurs, de telle sorte qu’ils donnent à cette stratégie d’autolégitimation une forme plus contradictoire que ce que l’histoire littéraire en a retenu.
Type de document :
Article dans une revue
Romantisme, Armand Colin, 2013, Conquêtes du roman
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01372460
Contributeur : Lis Ul <>
Soumis le : mardi 27 septembre 2016 - 11:47:48
Dernière modification le : mercredi 22 novembre 2017 - 10:58:19

Identifiants

  • HAL Id : hal-01372460, version 1

Collections

Citation

Marie Baudry. Le Roman réaliste, historien de lui-même. Romantisme, Armand Colin, 2013, Conquêtes du roman. 〈hal-01372460〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

53