Pirates™. Stigmates littéraires : de la marque de fabrique à la fabrique des marques

Résumé : Le présent article part d’un constat populaire sur la figure du pirate : devenu cliché ou stéréotype, le personnage réunit traditionnellement un ensemble de caractéristiques physiques qui génèrent/valident son identité de forban des mers aux yeux du public, lecteur ou spectateur. Ainsi marqué, le pirate devient un personnage du stigmate, reconnaissable par les traces qui le signalent. C’est précisément l’importance et la valeur de ce stigmate qu’il s’agit d’identifier, dans ce qu’il impose au pirate, mais aussi dans ce qu’il autorise. Car le stigmate ne peut-il, dans un retournement axiologique, devenir une opportunité, et la marque de l’image devenir image de marque ? L’idée de marque ne porte-t-elle pas l’ambivalence également signalée par l’anglais brand/branding ? Enfin, puisque c’est une perspective littéraire qu’adopte cet article, il convient également d’évaluer les perspectives littéraires offertes par le stigmate, notamment dans la construction d’un imaginaire commun au pirate des mers et au pirate du web.
Type de document :
Article dans une revue
Tracés : Revue de Sciences Humaines, ENS Éditions, 2014, Pirater
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01372826
Contributeur : Lis Ul <>
Soumis le : mardi 27 septembre 2016 - 16:45:39
Dernière modification le : jeudi 26 juillet 2018 - 11:04:19

Identifiants

  • HAL Id : hal-01372826, version 1

Collections

Citation

Matthieu Freyheit. Pirates™. Stigmates littéraires : de la marque de fabrique à la fabrique des marques. Tracés : Revue de Sciences Humaines, ENS Éditions, 2014, Pirater. 〈hal-01372826〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

48