Le téléphone portable : machine à communiquer du secret ou instrument de contrôle social ?

Résumé : Cette nouvelle machine à communiquer qu'est le téléphone portable semble favoriser le secret dans les relations interpersonnelles de nos sociétés individualistes. Mais la« traçabilité » des informations et des identités qu'il permet-dans les univers tant privé que public ne peut-elle en faire, paradoxalement, un instrument de contrôle social ? Va-t-on dès lors assister à la constitution d'un nouveau secret professionnel dans le domaine des télécommunications ? Corinne Martin essaie de répondre à ces questions à partir d'une réflexion sur la notion de secret, d'études sociologiques sur la famille et les usages du téléphone, et en s'appuyant sur une étude de cas fondée sur des sources journalistiques.
Type de document :
Article dans une revue
Communication & langages, Nec Plus, 2003, Batailles du marché et pouvoirs du signe, 136 (1), pp.92-105. 〈http://www.gripic.fr/revue-communication-langages〉. 〈10.3406/colan.2003.3209〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01474530
Contributeur : Corinne Martin <>
Soumis le : mercredi 22 février 2017 - 18:10:41
Dernière modification le : vendredi 2 juin 2017 - 01:01:30
Document(s) archivé(s) le : mardi 23 mai 2017 - 14:33:40

Fichier

Martin Corinne_COMMUNICATION &...
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

Collections

Citation

Corinne Martin. Le téléphone portable : machine à communiquer du secret ou instrument de contrôle social ?. Communication & langages, Nec Plus, 2003, Batailles du marché et pouvoirs du signe, 136 (1), pp.92-105. 〈http://www.gripic.fr/revue-communication-langages〉. 〈10.3406/colan.2003.3209〉. 〈hal-01474530〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

102

Téléchargements de fichiers

114