Feedback on difficulties raised by the interpretation of serological tests for the diagnosis of Lyme disease - Université de Lorraine Access content directly
Journal Articles Médecine et Maladies Infectieuses Year : 2014

Feedback on difficulties raised by the interpretation of serological tests for the diagnosis of Lyme disease

Retour sur les difficultés d’interprétation des tests sérologiques pour le diagnostic de la maladie de Lyme

Abstract

Objectives. - We had for objectives: i) to evaluate the accuracy of serologic testing for Lyme borreliosis performed in a private medical laboratory (PML); to evaluate the impact of these tests on the practices of infectious diseases specialists (IDS). Patients and method. - This study was performed in two steps: i) retrospective study of patients followed in a university hospital infectious diseases outpatient clinic for suspected Lyme borreliosis, tested (ELISA and Western blot) by both the PML and the National Reference Center (NRC); ii) national survey on IDS practices concerning patients consulting for suspected Lyme borreliosis. Results. - Between July 2008 and July 2011, 128 patients consulting for suspected Lyme borreliosis were tested by both laboratories. Serological tests came back positive in 91% of cases from the PML versus 8% of cases from the NRC. Lyme borreliosis was the IDS's final diagnosis for 3.6% of patients. The survey on practices revealed that: i) the modal duration of consultation for suspected Lyme borreliosis was 30-60 minutes; ii) for 33% of patients, serologic test results performed at the PML were the only reason to suspect Lyme borreliosis; iii) 60% of patients had no indication for antibiotics. Conclusion. - The serological test performed in the PML were positive most of the time, but were not confirmed by tests performed at the NRC. This discrepancy lead to multiple and prolonged consultations in infectious diseases clinics, and discordance in the indications for antibiotics.
Objectifs Les objectifs sont : i) évaluer la pertinence des diagnostics de maladie de Lyme établis à l’aide de tests réalisés par un laboratoire d’analyses médicales privé (AMP) ; ii) évaluer l’impact des diagnostics établis par ce laboratoire sur la pratique des infectiologues. Patients et méthode Deux étapes : i) étude rétrospective des patients consultants dans un service d’infectiologie de CHU pour suspicion de maladie de Lyme avec tests (ELISA, Western blot) par le laboratoire AMP et le Centre national de référence (CNR) ; ii) enquête de pratique auprès de médecins infectiologues à l’aide de questionnaires portant sur les patients vus pour suspicion de borréliose. Résultats Entre juillet 2008 et juillet 2011, 128 patients ayant consulté pour suspicion de maladie de Lyme ont fait réaliser une sérologie Lyme dans les 2 laboratoires. La sérologie était positive dans 91 % des cas pour le laboratoire AMP versus 8 % pour le CNR. Le diagnostic a été finalement retenu par l’infectiologue chez 3,6 % des patients. L’enquête de pratique a montré que i) la durée moyenne de consultation pour suspicion de maladie de Lyme était de 30 à 60 minutes ; ii) 33 % des patients avaient pour seule documentation la sérologie réalisée au laboratoire AMP ; iii) 60 % des patients n’avaient pas d’indication d’antibiotique. Conclusion Les sérologies de borréliose réalisées au laboratoire AMP un taux de séropositivité élevé, le plus souvent en désaccord avec les tests réalisés au CNR. Ces différences sont à l’origine de consultations spécialisées prolongées et de discordances dans les indications d’antibiothérapie.
No file

Dates and versions

hal-01491155 , version 1 (16-03-2017)

Identifiers

Cite

Y. Hansmann, C. Leyer, N. Lefebvre, M. Revest, C. Rabaud, et al.. Feedback on difficulties raised by the interpretation of serological tests for the diagnosis of Lyme disease. Médecine et Maladies Infectieuses, 2014, 44 (5), pp.199 - 205. ⟨10.1016/j.medmal.2014.03.009⟩. ⟨hal-01491155⟩
98 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More