« Trois aspects inattendus de la postérité des Synonyma d’Isidore de Séville : les prières, les textes hagiographiques et les collections canoniques »

Résumé : Les Synonyma d’Isidore de Séville connurent un très grand succès au Moyen-âge, cette popularité étant prouvée, notamment, par une très abondante postérité littéraire. L’ouvrage, de contenu ascétique, fut majoritairement exploité dans la littérature morale et spirituelle, mais cet article étudie trois autres aspects, inattendus, de cette postérité : la présence des Synonyma dans des prières, des textes hagiographiques et des collections canoniques. Il met aussi en évidence l’importance des emprunts indirects, qui explique la diffusion exceptionnelle de quelques sentences de l’œuvre.
Type de document :
Article dans une revue
Revue d'histoire des textes, 2006, 1, p. 109-152. 〈10.1484/J.RHT.5.101265〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01492869
Contributeur : Jacques Elfassi <>
Soumis le : lundi 20 mars 2017 - 16:06:19
Dernière modification le : vendredi 14 avril 2017 - 01:07:11

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Jacques Elfassi. « Trois aspects inattendus de la postérité des Synonyma d’Isidore de Séville : les prières, les textes hagiographiques et les collections canoniques ». Revue d'histoire des textes, 2006, 1, p. 109-152. 〈10.1484/J.RHT.5.101265〉. 〈hal-01492869〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

40