Perception of acceptable antibiotic stewardship strategies in outpatient settings - Université de Lorraine Access content directly
Journal Articles Médecine et Maladies Infectieuses Year : 2016

Perception of acceptable antibiotic stewardship strategies in outpatient settings

Perception des stratégies envisageables pour promouvoir le juste usage des antibiotiques en médecine de ville

Abstract

INTRODUCTION:Antibiotics are still often inappropriately prescribed in France despite specific measures being taken for over 10years. The 25% decrease in antibiotic prescription advocated in the 2011-2016 National Antibiotic Plan seems difficult to achieve. One of the strategies currently considered in France is the use of a specific prescription form dedicated to antibiotics, with an educational message for patients. We aimed to evaluate the acceptability - by primary care prescribers - of this measure and to evaluate their perception of other antibiotic stewardship strategies.METHODS:Qualitative study conducted among family physicians, pediatricians, dermatologists, dentists, and ENT specialists using semi-structured interviews. A thematic and framework analysis was then performed.RESULTS:Thirty prescribing physicians practicing in a specific region of France were included in the study. The dedicated prescription form for antibiotics was deemed excessive and questionable. Other measures, not directly targeting prescribers, were rather well perceived: the unit sales of antibiotics, the restricted reporting of susceptibility tests, or the limitation of the number of molecules available in outpatient settings.CONCLUSION:The results of this exploratory study may guide the national antibiotic stewardship policy in France.
IntroductionMalgré les actions mises en place depuis plus de 10 ans en France, les antibiotiques restent souvent prescrits de manière inappropriée. La baisse de 25 % des prescriptions prévue dans le « Plan national d’alerte antibiotiques 2011–2016 » semble difficile à atteindre. Une des pistes envisagées en France est de demander aux prescripteurs de ville d’utiliser une ordonnance spécifique (dédiée) pour prescrire les antibiotiques, comportant un message éducatif à destination des patients. L’objectif de cette étude était d’explorer l’acceptabilité, par les prescripteurs de ville, de l’utilisation de cette ordonnance dédiée et d’évaluer leur perception d’autres mesures visant au juste usage des antibiotiques.MéthodesÉtude qualitative menée de mars à juin 2015 auprès de médecins généralistes, pédiatres, dermatologues, ORL et dentistes, sous forme d’entretiens semi-dirigés, enregistrés, puis retranscrits et anonymisés. Une analyse thématique du contenu a ensuite été réalisée.RésultatsTrente praticiens issus d’une région française ont été inclus dans l’étude. Le projet d’ordonnance dédiée était jugé excessif et discutable. D’autres mesures, ne concernant pas directement les praticiens, étaient plutôt bien accueillies : la vente à l’unité des antibiotiques, l’antibiogramme ciblé ou encore la limitation du nombre de molécules disponibles en ville.ConclusionLes résultats de cette étude exploratoire devraient permettre d’orienter la politique de bon usage des antibiotiques en France.
No file

Dates and versions

hal-01569533 , version 1 (26-07-2017)

Identifiers

Cite

Mauffrey Violaine, Joëlle Kivits, Pulcini Céline, Jean-Marc Boivin. Perception of acceptable antibiotic stewardship strategies in outpatient settings. Médecine et Maladies Infectieuses, 2016, 46 (6), pp.285-293. ⟨10.1016/j.medmal.2016.06.006⟩. ⟨hal-01569533⟩
78 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More