Pierre Curie et les sciences psychiques

Résumé : La publication récente des correspondances de Pierre Curie dévoilent un aspect souvent méconnu de ses recherches : son intérêt pour le « spiritisme ». Pierre et Marie Curie ont en effet fait partie d'une commission de l'Institut Général Psychologique, fondé en 1900, chargée d'étudier la médium napolitaine Eusapia Palladino de 1905 à 1908. Plusieurs savants d'Europe avaient été convaincus de ses capacités paranormales à déplacer des objets à distance ou à faire apparaître des substances fantomatiques appelées « ectoplasmes ». C'est au beau milieu de ces études que Pierre Curie succombera des suites d'un accident. Or, ses correspondances révèlent l'intérêt grandissant de ce physicien lauréat du prix Nobel qui, au seuil de sa mort, ne proposait pas moins que de se reconvertir aux « sciences psychiques ». Doit-on envisager sa recherche dans la continuité de sa carrière dans les « sciences physiques » ou bien comme un égarement ? Les parapsychologues se plaisent à compter Pierre et Marie Curie dans leurs rangs. Mais une analyse historique plus précise révèle bien des ambiguïtés dans leur attitude.
Type de document :
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)
Blurb (auto-publication), pp.50, 2014, Arts et photographie
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01581477
Contributeur : Interpsy Ul <>
Soumis le : lundi 4 septembre 2017 - 17:21:16
Dernière modification le : mardi 28 novembre 2017 - 11:16:08

Identifiants

  • HAL Id : hal-01581477, version 1

Collections

Citation

Renaud Evrard. Pierre Curie et les sciences psychiques. Blurb (auto-publication), pp.50, 2014, Arts et photographie. 〈hal-01581477〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

21