Utilité de la grille de représentation de soi dans une perspective de diagnostic différentiel

Résumé : L’auteur développe dans cet article une réflexion sur l’utilité de la grille de représentation de soi élaborée par Nina Rausch de Traubenberg et Anne Sanglade en 1984, qui a contribué à servir d’outil irremplaçable pour la recherche en psychologie projective pendant de nombreuses années. Il aborde cette grille sous un angle nouveau, en se centrant sur certaines de ses dimensions en en faisant, à partir d’une référence psychanalytique structurale (Bergeret 1974), une nouvelle lecture en termes de clinique diagnostique différentielle des organisations de personnalité respectivement névrotiques, limites-narcissiques et psychotiques. Des pistes de recherches futures sont suggérées pour valider cette nouvelle perspective.
Type de document :
Article dans une revue
Psychologie clinique et projective, ERES, 2014, 2014/01 (20), pp.131 - 137 〈10.3917/pcp.020.0131〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01585641
Contributeur : Interpsy Ul <>
Soumis le : lundi 11 septembre 2017 - 17:20:51
Dernière modification le : mardi 28 novembre 2017 - 11:16:07

Identifiants

Collections

Citation

Claude De Tychey. Utilité de la grille de représentation de soi dans une perspective de diagnostic différentiel. Psychologie clinique et projective, ERES, 2014, 2014/01 (20), pp.131 - 137 〈10.3917/pcp.020.0131〉. 〈hal-01585641〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

76