La signature Gallé à l'étoile : une révision chronologique et une estimation quantitative

Résumé : À la suite du décès du verrier français Émile Gallé, en 1904, sa veuve, Henriette Gallé, prit la direction de l'usine jusqu'à sa mort en 1914. Pendant les premières années de sa direction, les séries industrielles de cristaux fabriqués par les Établissements Gallé prirent une nouvelle signature commerciale, sur laquelle le nom du fondateur était précédée d'une étoile pour distinguer cette production comme posthume. De nouvelles archives de l'usine comme de son représentant parisien, Albert Daigueperce (1873-1966), permettent de réévaluer complètement cette production, sa chronologie (1905-1908 et non 1904-1906 comme on l'a longtemps cru) et son volume.
Type de document :
Article dans une revue
Journal of Glass Studies, Corning Museum of Glass, 2017, pp.349-365
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01617482
Contributeur : Samuel Provost <>
Soumis le : lundi 16 octobre 2017 - 15:55:43
Dernière modification le : mardi 12 juin 2018 - 18:18:02
Document(s) archivé(s) le : mercredi 17 janvier 2018 - 13:55:00

Fichier

Provost 2017 - La signature Ga...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01617482, version 1

Citation

Samuel Provost. La signature Gallé à l'étoile : une révision chronologique et une estimation quantitative. Journal of Glass Studies, Corning Museum of Glass, 2017, pp.349-365. 〈hal-01617482〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

109

Téléchargements de fichiers

1015