Les conditions d'une totalisation éthique de l'autre : Entre humanisation, catégorisation et personnalisation

Résumé : L’article met en évidence trois logiques d’appréhension de l’autre considérées comme des qualités anthropologiques ou universelles : l’humanisation, la catégorisation et la personnalisation. Dès lors, il est question d’analyser plus finement les contours de ces trois facultés relationnelles à travers des épreuves qu’elles induisent directement dans le quotidien de chacun : l’humanité, l’inhumanité et la singularité. La conjugaison de ces trois registres d’identification d’autrui apparaît comme une condition nécessaire à l’instauration d’une véritable éthique relationnelle à même de considérer l’autre dans toute son épaisseur, à la fois comme un être humain, une catégorie spécifique et une personne singulière. Autrement dit, il s’agit de comprendre, dans une veine maussienne, comment l’autre peut être totalisé afin d’être saisi dans toute sa matière existentielle.
Type de document :
Article dans une revue
Revue du MAUSS, La découverte, 2013, 41 (1), pp.265 - 281 〈https://www.cairn.info/revue-du-mauss-2013-1-page-265.htm〉. 〈10.3917/rdm.041.0265〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01625066
Contributeur : 2l2s Ul <>
Soumis le : vendredi 27 octobre 2017 - 10:11:09
Dernière modification le : samedi 28 octobre 2017 - 01:14:22

Identifiants

Collections

Citation

Hervé Marchal. Les conditions d'une totalisation éthique de l'autre : Entre humanisation, catégorisation et personnalisation. Revue du MAUSS, La découverte, 2013, 41 (1), pp.265 - 281 〈https://www.cairn.info/revue-du-mauss-2013-1-page-265.htm〉. 〈10.3917/rdm.041.0265〉. 〈hal-01625066〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

22