Des sciences sociales pour gouverner ?

Résumé : Comment comprendre – dans son contexte sociohistorique – la politique scientifique de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) centrée sur l’étude du « monde contemporain » que François Furet arrête à la fin des années 1970 ? L’auteur caractérise ce projet intellectuel et politique « révolutionnaire » en s’adossant à deux séries de documents et en analysant tant la trajectoire de l’historien-journaliste que la position singulière de l’EHESS. L’auteur met en évidence l’esprit de continuité qui anime le président de l’EHESS dès lors que celui-ci jette les bases académiques du premier think tank en France : la Fondation Saint-Simon.
Type de document :
Article dans une revue
Genèses. Sciences sociales et histoire, Belin, 2015, 99 (2), pp.113 - 130 〈10.3917/gen.099.0113〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01626758
Contributeur : 2l2s Ul <>
Soumis le : mardi 31 octobre 2017 - 11:46:10
Dernière modification le : mercredi 1 novembre 2017 - 01:12:20

Identifiants

Collections

Citation

Joseph Romano. Des sciences sociales pour gouverner ?. Genèses. Sciences sociales et histoire, Belin, 2015, 99 (2), pp.113 - 130 〈10.3917/gen.099.0113〉. 〈hal-01626758〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

25