« La réception de l’envie dans la pensée médiévale à travers l’œuvre d’Isidore de Séville »

Résumé : Sans prétendre innover, Isidore sut résumer en quelques phrases l’essentiel des arguments destinés à décrire et dénoncer l’envie ; comme il eut un large succès au Moyen Âge, il contribua, parmi d’autres, à l’établissement d’une thématique commune. Isidore et ses lecteurs médiévaux insistent notamment sur le caractère irrationnel de l’envie, puisque l’envieux est à lui-même sa propre victime, et ils décrivent longuement les souffrances de l’envieux : l’envie torture, elle brûle, elle ronge ses victimes. Les passages les plus particulièrement commentés (traduction, étude des sources et de la postérité médiévale) sont : Diff. I, 90-91 ; Diff. II, 29, 111 et 41, 165 ; Etym. X, 134 ; Sent. II, 37, 6 et III, 25 ; Syn. II, 37.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
J.-P. Bordier et J.-F. Chevalier (éd.). Le Théâtre de l’Envie (1315-1640). Actes du colloque international de Metz (5-7 octobre 2006), p. 37-55, 2010, collection « Recherches en littérature » 6
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01645097
Contributeur : Jacques Elfassi <>
Soumis le : mercredi 22 novembre 2017 - 19:30:08
Dernière modification le : jeudi 23 novembre 2017 - 01:16:44

Identifiants

  • HAL Id : hal-01645097, version 1

Collections

Citation

Jacques Elfassi. « La réception de l’envie dans la pensée médiévale à travers l’œuvre d’Isidore de Séville ». J.-P. Bordier et J.-F. Chevalier (éd.). Le Théâtre de l’Envie (1315-1640). Actes du colloque international de Metz (5-7 octobre 2006), p. 37-55, 2010, collection « Recherches en littérature » 6. 〈hal-01645097〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

8