Comment introduire de la "bonne incertitude" dans les projections climatiques ? Vers la construction d'un "stress-test" climatique dans le bassin transnational de la Meuse. - Université de Lorraine Access content directly
Conference Papers Year : 2015

How can we implement good uncertainty in climate projections? A contribution to a climate stress-test for the transnational Meuse basin

Comment introduire de la "bonne incertitude" dans les projections climatiques ? Vers la construction d'un "stress-test" climatique dans le bassin transnational de la Meuse.

B. Grelier
Gilles Drogue

Abstract

Past analysis of climate variability is useful to maximize the good uncertainty when producing future climate projections. This paper presents the application of a simple method linking atmospheric circulation and surface climatic variables with the aim to extrapolate knowledge of climate in the past (until the Maunder minimum) and in the near future (21st century). This allows building a lot of plausible climatic scenarios, which form the basis of a climate “stress-test”. Its objective is to assess the hydrologic vulnerability of a catchment to the climate change. Calculated on the whole period of interest (1659-2100), monthly precipitation and temperature anomalies show that the knowledge of past climate has a high informative value, which is not enough taken into account in the climate change impact studies.
L’étude rétrospective de la variabilité climatique contribue à maximiser la bonne incertitude dans l’exercice de scénarisation climatique. Cet article présente l’application d’une méthode simple liant la circulation atmosphérique et les variables climatiques de surface dans le but l’extrapoler la connaissance du climat dans le passé (jusqu’au minimum de Maunder) et dans un futur proche (XXIe siècle). Ceci permet de produire un grand nombre de scénarios climatiques vraisemblables formant le socle d’un « stress-test » climatique, dont l’objectif est d’évaluer la vulnérabilité hydrologique d’un bassin au changement climatique. Le calcul, sur toute la période d’étude (1659-2100) des anomalies mensuelles de précipitations et de température de l’air, montre que la connaissance du climat passé a une grande valeur informative, trop souvent négligée dans les études d’impact du changement climatique futur.
Fichier principal
Vignette du fichier
006-GRELIER-043-048.pdf (220.9 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-01679862 , version 1 (10-01-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01679862 , version 1

Cite

B. Grelier, Gilles Drogue. Comment introduire de la "bonne incertitude" dans les projections climatiques ? Vers la construction d'un "stress-test" climatique dans le bassin transnational de la Meuse.. 28ème Colloque de l’AIC, Université de Liège - Faculté des Sciences - Laboratoire de Climatologie, Jul 2015, Liège, Belgique. ⟨hal-01679862⟩
103 View
70 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More