Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Cadrage, décadrage et recadrage dans Baa Baa Black Sheep : A Jungle Tale de David Malouf et Michael Berkeley

Résumé : Cet article porte sur Baa Baa Black Sheep: A Jungle Tale, le premier opéra de Michael Berkeley. Créé au Everyman Theatre de Cheltenham le 3 juillet 1993 sous la direction de Paul Daniel, cette œuvre est le fruit de la collaboration entre le compositeur britannique et l’écrivain australien David Malouf. Le livret de Malouf se fonde sur deux récits de Rudyard Kipling : la nouvelle autobiographique “Baa, Baa, Black Sheep” auquel l’opéra doit son nom et The Jungle Books. Après m’être intéressé aux premières transpositions musicales de The Jungle books, je montre comment Malouf utilise la nouvelle pour encadrer –au sens littéral du terme – des éléments extraits de The Jungle Books. Le but de Berkeley et de Malouf est de déconstruire les adaptations et réécritures du célèbre ouvrage de l’écrivain anglais qui ont précédé leur opéra en ancrant leur propre réécriture autour de l’identité et de l’hybridité, deux thèmes centraux dans le livre de Kipling ainsi que dans la littérature coloniale et postcoloniale. Contrairement aux reprises ou réappropriations de l’histoire par Disney et Baden Powell, qui pourraient nous faire penser, à tort, que l’ouvrage ne s’adresse qu’aux enfants, l’opéra de Malouf et de Berkeley vise donc avant tout un public d’adultes.
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01687456
Contributor : Jean-Philippe Heberle <>
Submitted on : Thursday, January 18, 2018 - 2:59:44 PM
Last modification on : Friday, September 25, 2020 - 10:44:02 AM

Links full text

Identifiers

Collections

Citation

Jean-Philippe Heberlé. Cadrage, décadrage et recadrage dans Baa Baa Black Sheep : A Jungle Tale de David Malouf et Michael Berkeley. Revue LISA / LISA e-journal, Presses universitaires de Rennes, 2011, pp.164 - 178. ⟨10.4000/lisa.4431⟩. ⟨hal-01687456⟩

Share

Metrics

Record views

137