L’artiste et le “devoir absolu d’être un saint” : Gide face au soleil de Claudel - Université de Lorraine Access content directly
Journal Articles Bulletin de la Société Paul Claudel Year : 2015

L’artiste et le “devoir absolu d’être un saint” : Gide face au soleil de Claudel

Abstract

Le jeune Gide a trouvé en Claudel, notamment vers 1905-1906, l’interlocuteur idéal pour nourrir sa réflexion sur la sainteté et l’art. Si Gide se révèle alors incapable de vraiment argumenter face à Claudel, La Porte étroite (1909) ainsi que les déclarations postérieures de Gide sur le caractère démoniaque de l’art ou encore sur la sainteté de Mallarmé, une vingtaine d’années plus tard, peuvent néanmoins apparaître comme autant de moyens pour lui de préciser sa position sur cette question du rapport entre l’art et la sainteté, en poursuivant son dialogue critique avec Claudel.
Fichier principal
Vignette du fichier
Gide-Claudel_JMW.pdf (79.71 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01699650 , version 1 (02-02-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01699650 , version 1

Cite

Jean-Michel Wittmann. L’artiste et le “devoir absolu d’être un saint” : Gide face au soleil de Claudel. Bulletin de la Société Paul Claudel, 2015, n° 215, p. 57-69. ⟨hal-01699650⟩
58 View
314 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More