Robert Burns nomothète - Université de Lorraine Access content directly
Journal Articles Recherches Anglaises et Nord Americaines Year : 2007

Robert Burns nomothète

Abstract

Si le poète écossais Robert Burns est désormais considéré comme un avant-courrier du romantisme anglais, grâce notamment à William Wordsworth qui s’en fit le défenseur de façon aussi bien implicite dans la préface de 1800 des Lyrical Ballads que de façon explicite dans A Letter to a Friend of Robert Burns (1816), les éléments avancés comme les modalités selon lesquelles il a été « récupéré » par les romantiques anglais n’ont guère été étudiées. Cette communication a pour but, dans la lignée des analyses de Bourdieu sur la structuration du champ littéraire (Les règles de l’art, 1992), de cerner le rôle joué par Burns dans la redéfinition du canon poétique – sa qualité de « nomothète » (Bourdieu), c’est-à-dire de législateur au sein du champ littéraire – mais aussi le rôle joué par la réinterprétation qu’en ont proposé ses héritiers romantiques. Robert Burns, aussi bien dans le domaine poétique que musical, lance une dialectique entre une culture populaire dominée dans la hiérarchie des genres (à plusieurs titres : écossaises et paysannes) et une culture savante (de surcroît anglaise et bourgeoise) qui est prise d’assaut par les manifestes renouvelés des poètes romantiques de la première et de la deuxième générations. Nous analyserons enfin dans quelle mesure cette dialectique ne se serait pas opérée au prix de la distorsion de certaines des intentions de Robert Burns.

Domains

Literature
Fichier principal
Vignette du fichier
2007 Robert Burns nomothète.pdf (340.21 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-01700539 , version 1 (05-02-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01700539 , version 1

Cite

Yann Tholoniat. Robert Burns nomothète . Recherches Anglaises et Nord Americaines, 2007, 40. ⟨hal-01700539⟩
21 View
87 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More